Oh my God!


29 août au 4 septembre 2011 – « Je ne sais pas ce que Dieu devra faire pour capter l’attention des politiciens. On a eu un tremblement de terre, on a eu un ouragan. Dieu est en train de dire: Vous allez m’écouter?« . C’est avec cette « métaphore » de Michele Bachmann que la semaine a commencé. Elle s’est terminée avec une autre facétie: Sarah Palin, qui s’est assurée une audience certaine en laissant supposer qu’elle allait peut-être dire samedi si elle se présenterait en 2012, n’en n’a finalement rien fait. Elle a juste couru un semi-marathon en douce, et laissé entendre qu’en tout cas, on verrait bien ce qu’on verrait. De fait, selon le New York Daily News, qui le tient de la Fox, 71% des sympathisants républicains ne veulent pas de Sarah Palin pour championne.

Fast and Furious

Les Américains aiment les armes et il s’en vend beaucoup dans le pays. Mais elles ne sont jamais mieux utilisées qu’au Mexique ou les truands tirent à tout va pour se partager le marché de la drogue à la régulière. Alors infiltrer les réseaux américains pour démanteler un trafic international d’armes et de stupéfiants, ça partait d’un bon sentiment. Tout n’a cependant pas marché comme prévu dans l’opération « Fast and Furious »: certaines des armes vendues par les agents de l’ATF (Bureau of Alcohol, Tobacco, Firearms and Explosives) sous couverture ont été perdues. Quelques-unes ont été retrouvées, notamment sur les lieux d’une fusillade ayant couté la vie à un garde-frontière américain. Le boss de l’agence a été mis au rencard (The HillThe Washington Post)

Autant en emporte la pluie

Irène a beau n’avoir pas eu la fureur escomptée par les plus intrépides reporters, cet immense tourbillon tropical n’en a pas moins semé la désolation dans nombre de petites villes de la côte atlantique. Voici la carte du New York Times qui répertorie les dégâts. L’Etat du Vermont a aussi particulièrement souffert, à un très mauvais moment. Outre ses petits ponts couverts et son célèbre glacier (Ben et Jerry’s), cette petite contrée a pour principale ressource touristique la saison la plus courte qui soit: celle des feuillages rougeoyants de l’automne. Avant même la fin des crues, une certitude: il va falloir penser à réparer plusieurs ponts, et 300 kilomètres de routes. La dépêche de Reuters.

Le smog de la paix

Barack Obama a soulevé l’ire des défenseurs de l’environnement. Au dernier moment, il a renoncé, vendredi, à renforcer les standards anti-smog, pour ne pas augmenter la pression sur les entreprises et ainsi risquer de limiter les créations d’emploi. Une volte-face qui prive les Américains d’une loi qui aurait pu, selon ses promoteurs, sauver 4300 vies et éviter 2200 attaques cardiaques.

Au secours, voilà Rick Perry

« Rick Perry n’est en piste que depuis deux semaines et il a fait ce que ni Barack Obama ni Mitt Romney ne peuvent faire: réveiller la gauche », écrivent Ben Smith et Maggie Haberman dans Politico. Il faut dire que le Gouverneur du Texas est parmi les plus virulents des ultra-conservateurs, et son début de campagne l’a immédiatement placé à l’avant-scène.

Ce chrétien fondamentaliste est connu pour être le Gouverneur qui a chapeauté le plus grand nombre d’exécutions (auxquelles il ne s’oppose jamais). Toutefois, soutient Juana Summers dans Politico, si 64% des Américains se déclarent encore en faveur de la peine de mort, la question n’est plus susceptible d’occuper le devant de la scène.

Les positions très dures de Rick Perry ne se limitent pas aux droits civils et à la justice. Dans un récent ouvrage, dont ses porte-parole tentent aujourd’hui de limiter la portée, le Texan s’attaque au principe même de la sécurité sociale, « relent socialiste » du New Deal, imposé aux Américains depuis 70 ans. Les sondages montrent cependant qu’une large majorité des Américains estiment que le pays bénéficie du système, relève cet article de l’Associated Press. L’agence estime peu probable que Rick Perry puisse faire oublier cet ouvrage radical, qui sera du pain bénit pour ses adversaires.

Photo: Downtown vue depuis le pont de Manhattan, juin 2011. Loé
Publicités

Commentaires fermés sur Oh my God!

Classé dans 7 jours, 7 nuits

Les commentaires sont fermés.