Etch a Sketch: Dessin contrarié


Mitt Romney a la réputation de changer d’avis un peu trop souvent. Si ses adversaires avaient pensé à le comparer à un jouet, ils auraient sans doute choisi Etch a Sketch: ce dispositif qui permet tracer un dessin sur un écran en plastique en tournant deux petites roues placées de part et d’autres, et d’effacer l’esquisse en secouant l’objet pour recommencer à l’infini.

Mais c’est l’un de ses plus proches collaborateurs qui a fait cette comparaison sur CNN:  Eric Fehrnstrom s’est vu demander si la pression des conservateurs qui force Mitt Romney à pencher à droite ne lui poserait pas problème auprès des électeurs indépendants lors de l’élection générale. Il alors répondu en substance que la campagne des primaires s’effacerait et qu’une campagne tout à fait différente commencerait, comme sur un Etch a sketch. Mitt Romney, en donnant une explication embrouillée, a quelque peu terni sa victoire de mardi dans l’Illinois.

Dans la video qui suit, le journaliste du Daily Beast Howard Kurtz explique comment cette anecdote insignifiante a été montée en épingle, sur les réseaux sociaux, grâce notamment aux efforts des équipes des autres candidats, et pourquoi les métaphores comptent en politique…

 

Publicités

1 commentaire

Classé dans 7 jours, 7 nuits

Une réponse à “Etch a Sketch: Dessin contrarié

  1. Très beau site. Bien fait. Intéresant… Les petites anecdotes sont très éclairantes. Et puis je pense qu’il est vrai qu’elles révèlent l’homme ou la femme qui sont à leur origine.