Ce que vous avez peut-être manqué cette année


« What the hell kind of free world are you running? – I don’t know Abbey, the day hasn’t started yet » 

(La First Lady au Président, The West Wing, Privateers, 2003)

Rhode Island © loé 2012

Il y un an, je débutais ces notes de campagne pour mettre un peu d’ordre dans le tableau de l’Amérique que je commençais à dessiner. N’en déplaise aux poètes et aux grincheux, je ne vois pas grand-chose de mieux qu’une campagne présidentielle pour révéler l’âme d’un pays, la richesse d’une multitude de cultures, la complexité d’un gigantesque territoire.

La pauvreté sémantique des scuds que s’envoient parfois Chicago et Boston au plus chaud de la bataille pour Washington ne doit pas occulter le fait que ce pays, rouillé par 30 ans de désindustrialisation, musclé par des décennies de combats pour les droits civils; assommé par 10 ans de guerres contre le terrorisme et contre lui-même; transformé et en voie de l’être encore par la révolution de l’information, foudroyé par l’infarctus du système bancaire, ralenti par une économie du gras, du sucre, du pétrole et de la télé qui menace une part de ses enfants,ce pays, donc, reste le terreau de bien des ambitions humaines.

La science, le débat, la littérature, l’aventure, l’humour, la nature, le crime, la noirceur, la détresse, l’inégalité, l’injustice et la recherche de la justice, la richesse et la pauvreté, le rationnel et le religieux; l’écrit, le décrit, le raconté, le pensé, l’inventé, tout cela se cuisine à une échelle inconnue dans une Europe qui vue d’ici parait curieusement petite et morcelée, parfois pour le meilleur et parfois pour le pire.

Voilà pourquoi malgré la surexploitation des coups bas, les faux scoops, la surconsommation des sondages et parfois un désintérêt pour les plus faibles, cette campagne reste passionnante et importante pour une large partie de la planète.

Si vous plongez dans la campagne en cours de route, vous pouvez aller voir…

  • From New Haven with Love, une série consacrée aux petits et grands événements qui jalonnent l’histoire de New Haven, quartier général de la Semaine Américaine. Du débarquement des révoltés de l’Amistad à l’invention de la Coton Gin, en passant par les procès des Black Panters, découvrez un petit coin de l’Amérique qui a vu naître le combat pour les droits civils, mais aussi quelques calamités, comme la Winchester et la version américaine de la pizza.
  • – Quelques cartes faites maison.

Et parmi les questions d’actualité qui ont marqué l’année, une petite sélection personnelle:

  • – En affaires étrangères: l’usage surprenant de la force par Barack Obama
  • – Des flots de publicité négative déversés par des groupes politiques obscurs au compte bancaire suisse de Mitt Romney, l’argent est au coeur de la campagne, cette année plus que jamais, et ce n’est pas peu dire. Deux mots à retenir: Citizen United.
  • – Peu après avoir célébré sur Times Square la mort d’OBL, tué par un raid américain au Pakistan, les Américains ont honoré une dixième fois les morts du 11 septembre et se sont retournés sur une décennie de guerres, de peurs, et d’espoirs. Une revue de presse de septembre 2011: « Comment l’Amérique a changé ».
  • – Récemment, conservateurs et progressistes se sont réunis en secret pour tenter l’introduction d’un concept européen qu’on attendait pas aux Etats-Unis avant, disons, le déluge: la taxe carbonne. Ce n’est pas encore une loi, mais c’est déjà plus tout à fait de la politique-fiction.
  • – L’un des événements qui auront marqué le mandat de Barack Obama, c’est la décision de la Cour Suprême de valider l’essentiel de sa loi sur l’assurance maladie obligatoire. Le rappel des faits est ici.

Ailleurs sur le Web, retrouvez… 

Publicités

Commentaires fermés sur Ce que vous avez peut-être manqué cette année

Classé dans 7 jours, 7 nuits

Les commentaires sont fermés.