Combien les impôts coûteront-ils à Mitt Romney?


Même les appels de son camp n’y changent rien: Mitt Romney ne veut pas publier ses déclarations d’impôt. Une tradition que son propre père, George Romney, avait pourtant inaugurée lors des primaires républicaines de 1968.  Mitt Romney a réaffirmé hier son refus de mettre cartes sur table. Ces cachoteries passent mal. En 2008, il avait livré 23 ans de son histoire fiscale au candidat John Mc Cain, qui a finalement rejeté sa candidature comme vice-président au profit de Sarah Palin. Le candidat défait de 2008 a donc tout naturellement dû écarter le soupçon d’avoir choisi la fantasque Alaskienne à la place de Romney en raison d’un problème fiscal. « J’ai choisi Sarah Palin parce qu’elle était la meilleure », a dit en substance Mc Cain. Quand on connait comment la campagne McCain/Palin a tourné, on ne peut pas dire que le coup de pouce soit généreux. Le sénateur d’Arizona a toutefois précisé par la suite qu’il n’y avait rien de problématique dans les papiers de Mitt Romney.

Alors pourquoi ne publie-t-il pas ces documents? Il dit vouloir se focaliser sur ses objectifs de campagne: démontrer l’inefficacité de la politique de Barack Obama. Mais évidemment, certains ont d’autres hypothèses. Qu’il ait profité massivement de marchés comme les subprimes, ou qu’il ait pu échapper aux taxes de 2009 en raison des pertes subies pendant la crise, il est fort possible que ce soit une raison politique, et non légale, qui justifie sa discrétion: ne pas démontrer de manière trop évidente qu’il a, au pire, largement profité d’une crise qui a entamé le niveau de vie de beaucoup d’Américains, ou au mieux, qu’il ss’en est sorti sans trop de mal.

Le compte suisse

Deux experts évoquent dans un commentaire sur CNN des possibilités encore moins reluisantes. Au centre de celles-ci, bien sûr, le compte en Suisse. Avait-il toujours été proprement déclaré? A quoi servait-il? Pourquoi fait-il partie d’un échafaudage aussi complexe? « Même nous, on se gratte encore la tête » reconnaissent-ils.

Pour le directeur éditorial du Huffington Post, la controverse, qui occupe une surface importante depuis plusieurs jours, démontre que juste avant la Convention de Tampa, le parti républicain a encore de la peine à se mettre en ordre de marche derrière son candidat.

Publicités

Commentaires fermés sur Combien les impôts coûteront-ils à Mitt Romney?

Classé dans 7 jours, 7 nuits

Les commentaires sont fermés.