Un nouveau massacre


New Haven Green © loé 2012

Barack Obama était allé en Floride pour convaincre les ainés que Mitt Romney en veut à leur couverture maladie. Après le massacre de cette nuit au Colorado, la campagne a pris une tournure un peu différente. Les diatribes ont fait provisoirement la place aux messages de sympathie. Les drapeaux sont mis en berne. Des bilans pas encore définitifs et parfois contradictoires font état d’une douzaine de morts et d’une cinquantaine de blessés. Peut-on continuer à faire campagne dans ces conditions, et si oui, le message doit-il changer, s’interroge le New York Times.

L’équipe de Barack Obama a retiré tôt ce matin les publicités négatives à l’encontre de son concurrent dans l’Etat du Colorado. Mitt Romney a fait de même un peu plus tard, et les superPAC ont suivi. Le chef de la minorité du Sénat a annulé une conférence de presse et plusieurs événements de campagne pour le Congrès ont été annulés. 

Le président a remplacé son premier discours de campagne par un message à propos de la tuerie « Il y aura d’autres jours pour faire de la politique » a-t-il dit. Il est ensuite rentré à Washington, annulant la fin de son voyage de Floride. Interrogé sur la position du Président à propos des armes à feu, le porte-parole de la Maison Blanche, Jay Carney a affirmé que « le président continue à estimer nécessaire des mesures de bon sens qui protègent les droits garantis par le second amendement, tout en assurant que ceux qui ne devraient pas porter d’armes selon les lois en vigueur ne puisse pas y avoir accès ».

Tôt ce matin, le maire de New York Michael Bloomberg a plaidé en faveur d’un plus grand contrôle des armes et appelé les deux candidats à se prononcer sur la question: « Les mots sont sympathiques, mais ils doivent faire plus que consoler les victimes. C’est un problème dans tout le pays et il est temps de faire quelque chose de concret », a dit le maire.

L’Etat du Colorado connaît une législation sur les armes très peu restrictive. La « Brady campaign to prevent gun violence« , l’une des organisations militant pour le contrôle des armes, évalue les lois locales en matière de possession et de circulation des armes, et de la protection des enfants. Sur 100 points possibles, l’Etat le plus restrictif, la Californie, en obtient 81, les plus permissifs moins de 10. Le score du Colorado, déjà théâtre de l’une des pires tueries par armes à feu en 1999, reste parmi les Etats les plus laxistes avec 15 points. La tragédie avait donné lieu à quelques nouvelles lois dans certains Etats, mais si un débat a eu lieu au niveau national, il avait été suivi de très peu d’effets, rappelle ce journaliste du Time.

Publicités

Commentaires fermés sur Un nouveau massacre

Classé dans 7 jours, 7 nuits

Les commentaires sont fermés.