L’Amérique passe au vote. Avantage aux équipes au sol


Le vote anticipé a commencé dans plusieurs Etats. Un nombre record d’électeurs pourraient en faire usage cette année. C’est la Caroline du Nord qui a ouvert les feux le 6 septembre. Et de manière générale, les médias tendent à considérer que cette procédure est favorable à Barack Obama parce qu’elle permet aux organisations militantes d’aller à la pêche aux votes sur une période plus étendue que le seul jour du scrutin. Et hier, sur CNN, les analystes interrogés estimaient que Barack Obama avait probablement conservé son avance en termes d’organisation de terrain. Bien que les détails des opérations ne soient pas connus, la campagne Obama revendique deux fois plus de personnel au sol que l’équipe Romney, qui tente de combler son retard.

Le vote anticipé et par correspondance a été la cible de nouvelles restrictions, dans plusieurs Etats dont la Floride. Restrictions qui sont généralement considérées par les démocrates, mais aussi par de nombreux commentateurs, comme faisant partie d’une stratégie étendue visant à entraver le vote de groupes sociaux majoritairement favorables à Barack Obama. En Floride par exemple, une nouvelle loi vient d’être confirmée par un juge fédéral. Ce texte réduit le nombre de jours de vote anticipé de 14 à 8, et élimine le dimanche précédant l’élection, un jour pendant lequel une organisation militante noire avait permis qu’un nombre important de votes soient glissés dans l’urne en 2008.

La réalité du vote anticipé semble avoir été prise en considération par les partis qui ont fait leurs plus importantes dépenses publicitaires tôt dans la campagne. 2008 constituait déjà un record de vote anticipé, qui avait compté pour 30% de l’électorat.

En plus de la Caroline du Nord, Le Michigan, le Nevada, le New Hampshire, la Virginie et le Wisconsin votent déjà.

Publicités

Commentaires fermés sur L’Amérique passe au vote. Avantage aux équipes au sol

Classé dans Briefing

Les commentaires sont fermés.