Le premier débat va-t-il compter?


Suivez le débat en live sur CNN

Ce soir à Denver, c’est le coup d’envoi de la courte saison des débats. Préparé intensément depuis plusieurs jours, la première confrontation sera très importante pour Mitt Romney, plus que pour Barack Obama: le républicain doit inverser une tendance en sa défaveur depuis la fin des conventions, et qui s’est aggravée avec la vidéo dite des « 47% ». Les deux campagnes s’attachent à faire baisser les attentes qui pèsent sur leur candidat: les démocrates tentent de convaincre qu’Obama, brillant orateur, n’est pas très bon dans les débats, tandis que les républicains insistent sur la nouveauté que représente l’exercice pour Mitt Romney. La campagne durera encore quelques semaines, et demain le résultat sera sans doute sur-interprété.

Historiquement, de rares débats sont considérés comme ayant été des game changer, des moments où la tendance s’inverse. Mais c’est surtout pour de petites phrases symboliques qui placent après coup celui qui les a prononcé comme un winner, ou un looser. Le New York Times a indiqué les changements observés dans les sondages lors de tous les premiers débats depuis 1976. En 1980, Ronald Reagan a «gagné» son débat contre le président Carter avant de remporter l’élection. Mais l’économie était au plus mal et la crise des otages de l’ambassade américaine en Iran s’éternisait. A contrario, Bush’43 avait passé un mauvais quart d’heure contre John Kerry en 2004. Le cas de 2000 est bien sûr plus délicat: Bush, en retard, a réussi à inverser la tendance et était donné vainqueur dans les sondages suivant le débat. Il a ensuite remporté l’élection, mais avec une minorité du vote populaire.

Une version antérieure de cet article a été publié dans les quotidiens suisses L’Express, L’Impartial, Le Nouvelliste.

Publicités

Commentaires fermés sur Le premier débat va-t-il compter?

Classé dans 7 jours, 7 nuits

Les commentaires sont fermés.