Débat présidentiel: Mince, une journaliste!


Chaque candidat peut choisir de prendre des notes sur le papier de son choix, avec le stylo de son choix. Le fond de la scène sera identique derrière chacun des candidats. Chaque candidat aura droit à son propre personnel pour se maquiller. En plus des services secrets, il y aura un type à droite, et un type à gauche de la scène.

Le Memorandum of understanding, le MOU, conclu entre Romney for President et Obama for America a pour objet les débats présidentiels. Ce type de document sert en affaire et en diplomatie pour régler des détails sur les missiles balistiques ou l’abandon des réfugiés cubains dans les eaux territoriales des Cayman.  Alors la couleur des stylos…

A la veille du troisième des quatre débats, le document conclu entre Messieurs Obama et Romney vient pourtant d’être publié par TIME à la suite d’inquiétudes exprimées par les deux parties au sujet de la journaliste désignée par la Commission des débats, Candy Crowley.

L’accord, qui fait 22 pages, décrit assez précisément son rôle, particulier dans ce troisième débat. Il se tiendra comme une assemblée durant laquelle des indécis triés par Gallup pourront poser des questions. La tôlière désignée est chargée de passer les plats. Mais la présentatrice de State of the Union, le dimanche sur CNN, n’est pas partie signataire de cet accord, moment rare et jusque-là très secret d’entente bipartisanne.

Candy Crowley fera donc ce qu’elle veux, et elle l’a dit. Attention, rien d’extravagant. Mais le débat de mercredi sera tenu sous la forme d’un townhall meeting.

Dans un interview sur sa chaîne, elle a semblé « élargir le champs de ses responsabilités », explique TIME. En effet, elle s’est explicitement réservé le droit de demander au candidat de completer sa réponse en cas de bourrage de mou: « Hey, wait a second, what about X, Y, Z? ». Une possibilité que le MOU exclut explicitement. Tout comme il prévoit d’empêcher une relance de la personne qui a posé la question, en coupant son micro (c’est en page 8).

Le document a été publié intégralement. Une première. Candy Crowley a maintenu sa position, et les équipes de campagnes ont dit préparer leur candidat à voir la journaliste tenir un rôle différent de celui qu’ils ont prévu.

Le dernier mot est au Washington Post: Free Candy Crowley!

Publicités

Commentaires fermés sur Débat présidentiel: Mince, une journaliste!

Classé dans 7 jours, 7 nuits

Les commentaires sont fermés.