Deuxième rencontre de la saison


Lors du deuxième débat présidentiel, la Semaine Américaine a mis en place un dispositif spécial qui consistait à prendre le pouls des vrais Américains lambda, sur le tronçon de transports publics le plus fréquenté du pays.

– Tu rentrais chez toi en train, quoi.

– Ouais.  Du coup vous êtes déjà au courant pour les « classeurs entiers de femmes« . Il me reste donc quelques considérants de sortie de vestiaire, qui ressemblent passablement à des commentaires sportifs, et pas seulement pour les métaphores.

Il y a l’inévitable « Barack is back« * qu’on aurait pu écrire à côté de « Mitt is Fit » sur le post-it destiné au stagiaire chargé d’envoyer la bonne version de commentaire fait à l’avance. Le New York Times, lui, considère la rencontre comme le clash le plus vif depuis l’invention du clash. Il semble que Barack Obama ait assez bien réussi son coup: ayant surjoué le mou lors du dernier débat, il peut décocher ses meilleurs coups de poing, tout en mettant en évidence que pour ce qui est de la « sale campagne », c’est Mitt qui a commencé. Cette fois, pas de pitié. Premier jet sur le sauvetage de l’industrie automobile, coup de grâce avec les 47%.

Le service compta du New York Times a audité les chiffres du moment et donne un léger avantage à Barack Obama.

Dans un autre style, la National Review considère qu’il aurait été plus intéressant de tenir ce débat « Townhall meeting » avec des indécis dans les Etats indécis plutôt que dans la banlieue de New York. Les questions auraient été plus proches des préoccupations concernant l’économie, l’emploi, plutôt que le contrôle des armes à feu.

L’attentat du 11 septembre en Libye (et la gestion de la crise par la Maison Blanche et le Département d’Etat) continue à occuper une large place dans les médias. Le Washington Post considère que sur ce point, Mitt Romney a manqué une chance de marquer des points, dans ce dossier où Paul Ryan avait quelque peu déstabilisé Joe Biden lors du débat « vice-présidentiel ».

Globalement, Barack Obama, qui a repris pied depuis quelques jours, va à nouveau gagner un ou deux points dans les sondages nationaux. Il affrontera  encore Mitt Romney le 22 octobre à Boca-Raton, en Floride.

Les campagnes avaient exprimé des craintes, largement motivées par la pugnacité de la journaliste Martha Raddatz lors du débat vice-présidentiel. Il semble que ces craintes étaient justifiées. Candy Crowley, en charge de ce débat, ne s’est pas cantonnée au rôle de paillasson prévu par l’accord bipartisan. Mitt Romney a avancé imprudemment sur la Libye, et il s’est fait « factchecké » écrit le Huff’. Lorsqu’il a accusé Barack Obama de ne pas avoir indiqué que l’attentat de Benghazi était un acte de terreur avant des semaines, la journaliste a rappelé que le Président l’avait fait dans les 24 heures.

*C’est la Une du Huffington Post, et vous ne la verrez plus dans quelques heures. L’article est titré autrement.

Publicités

Commentaires fermés sur Deuxième rencontre de la saison

Classé dans 7 jours, 7 nuits

Les commentaires sont fermés.