Frémissement ambigu des chiffres du chômage


Certains secteurs embauchent, sur la Côte Est. Storrs, CT © 2012 – Luc-Olivier Erard

La publication des chiffres du chômage étant devenu des étapes clé dans la campagne telle qu’elle est racontée par les médias, le résultat de ce mois, le dernier avant la présidentielle de mardi, provoque bien sûr quelques remous.

Supérieur à 8% depuis le début 2009 (notre carte ici), le taux de chômage est descendu à 7,8 en septembre, puis remonté à 7,9 en octobre, selon le Bureau of Labor Statistics. Mais le nombre d’emplois, lui, a bien progressé de 141 000. Dans leurs derniers meetings, Barack Obama et Mitt Romney ont commenté cette actualité: pour le premier, c’est un signe, certes timide, que la croissance revient: « Nous avons appris ce matin que les entreprises avaient engagé plus de personnel en octobre qu’elles ne l’avaient fait au cours des huit derniers mois »; tandis que pour Mitt Romney c’est le signe de l’échec de Barack Obama: « Ces chiffres rappellent tristement que l’économie est pour ainsi dire au point mort ».

Ces chiffres sont-ils susceptibles de jouer un rôle dans l’élection de mardi? Selon une analyste citée par CNN, ce ne sera pas le cas parce que le résultat de ce mois colle aux messages déjà bien rôdé des deux campagnes.

Pour TIME, ces chiffres sont une bonne nouvelle… pour le prochain président. Un commentateur y note que le dixième de point perdu est le signe que plus d’Américains reviennent sur le marché du travail . « Ne vous laissez pas berner par les acrobaties des partis », indique en substance le journal. Les nouvelles économiques mettent du temps à être digérées par l’électorat: personne ne va imprimer la feuille du Bureau des statistiques pour aller à l’isoloir ».

Publicités

Commentaires fermés sur Frémissement ambigu des chiffres du chômage

Classé dans Briefing

Les commentaires sont fermés.