Irrégularités et directives de dernière minute dans les swing states


Dans les swing states, le vote ne sera pas facile pour tout le monde. Erreurs, désorganisation, intimidations, fraude… A un peu plus de 24 heures du scrutin, ABCNews a déjà constaté 7 irrégularités mineures mais qui donnent la mesure des problèmes qui peuvent se poser dans ce scrutin complexe.

Dimanche en fin de soirée, en Ohio, c’est une directive de dernière minute du Secrétaire d’Etat (Républicain) qui semait le trouble. Elle vise à faire inscrire le type d’identification présentée au bureau de vote par l’électeur lui-même. Cette directive pourrait invalider des milliers de votes dans l’Etat clé et faire basculer l’élection dont les résultats s’annoncent serrés. The Atlantic détaille l’affaire. [update 05.11 14:25] Le Gouverneur de l’Ohio reconnait que cette procédure pourrait retarder la publication des résultats de l’Etat. 

 

Dans plusieurs Etats, des panneaux publicitaires géants, financés anonymement, jouent sur la peur du gendarme en montrant une carte d’identité flanquée d’un message contre la fraude. Une tentative de faire croire à la nécessité d’une carte avec photo, alors que celle-ci ne sera pas encore obligatoire pour voter? Certains ont été retirés et l’afficheur a accepté de faire campagne pour le vote anticipé. Ailleurs, une date erronée de scrutin a été imprimée par accident. A Sarasota, en Floride, certains électeurs ont reçu une lettre censée être envoyée par les autorités du Comté et mettant en doute leur qualité de citoyen. Le Comté a dû démentir. En Iowa, des personnes se sont inquiétées de recevoir des bulletins de vote qu’ils n’avaient pas demandés. Il s’est avéré que des demandes avaient été frauduleusement établies et signées.

La vague de lois qui vise à obliger les votants à présenter des documents avec photo (Voter ID Laws) aurait pu limiter la participation de millions de personnes. Mais ce raz-de-marrée législatif a été contrecarré plus ou moins efficacement par le département de justice et par des groupes privés. A fin octobre, Politico estimait que ces lois auraient finalement un impact limité sur le droit de vote. D’autres mesures, comme la diminution des heures et des jours d’ouverture des bureaux pour le vote anticipé, sont combattues par des requêtes auprès de la justice. Le New York Times fait le point ici.

Publicités

Commentaires fermés sur Irrégularités et directives de dernière minute dans les swing states

Classé dans 7 jours, 7 nuits

Les commentaires sont fermés.