Archives de Catégorie: Documents

L’élection de George Bush hante toujours la politique américaine

« One should never attribute to malice that wich can be adequately explained by stupidity »

Hanlon’s Razor, cité par Richard Hasen. 

The Voting Wars, Yale University Press, 2012

The Voting Wars, Richard L. Hasen, Yale University Press, 2012

En 2000, la succession du président Bill Clinton se joue entre son vice-président, le démocrate Al Gore, et et le fils du 41e président, le républicain George W. Bush. La Floride, avec ses 25 Grands Electeurs (Elle en a désormais 29) est décisive. Mais son vote est entaché de nombreuses controverses: l’annonce de la victoire d’Al Gore par les médias alors que les urnes ne sont pas fermées (la partie nord-ouest de la Floride se trouvant sur un fuseau horaire différent du reste de l’Etat); le recomptage, dû à une marge très étroite entre les candidats. Et enfin, la Cour Suprême qui interrompt un troisième recomptage et donne l’Etat (et donc la Présidence) à George Bush par 537 voix d’écart.

Un Etat clé, des machines à voter défaillantes, des procédures de comptage bâclées, des instructions de vote pas claires, l’exclusion de milliers de personnes des registres électoraux sur la base d’informations judiciaires erronées et, enfin, un vote très serré, décisif au niveau national. La conjonction de tous ces éléments a certes constitué une « perfect storm » mais rien ne garantit qu’elle ne puisse pas se reproduire, avertit le chercheur Richard Hasen, dans The Voting Wars, qui paraît juste à temps pour la présidentielle 2012. Pire: l’arrivée des réseaux sociaux pourrait avoir un effet multiplicateur de l’agitation qu’un tel événement ne manquerait pas d’engendrer. « Si vous pensez qu’une douzaine d’années après les faits le pays a réglé ses problèmes en matière de tenue d’élections, vous êtes à côté de la plaque », avertit Richard Hasen. Lire la suite

Publicités

Commentaires fermés sur L’élection de George Bush hante toujours la politique américaine

Classé dans Documents

La planète presque bleue

Berlaymont

Siège de la Commission Européenne © 2010 loé

De la Chine au Brésil, de l’Australie à l’Islande, le monde voterait Obama plutôt que Romney. Pas de surprise de ce point de vue dans le passage en revue des sondages par Foreign Policy. L’Europe donne sa préférence au démocrate, dans une écrasante majorité. La France remporte la palme de l’Obamamania. Mitt Romney a régulièrement attaqué l’irresponsabilité fiscale de certains Etats européens, ou pris l’Europe (et plus particulièrement la Grèce) comme exemple de ce qui arriverait aux Américains s’ils réélisaient Barack Obama.

Seuls les Israeliens estiment en majorité que Mitt Romney leur serait plus favorable. Dans l’ensemble, note la revue, l’intérêt pour cette élection n’est pas aussi fort qu’il n’était en 2008. Pour autant, elle n’est pas prise à la légère: 62% des sondés estiment que le président américain a un impact « important » ou « très important » sur leur vie.  42% estimeraient même qu’ils devraient avoir le droit de voter dans cette élection.

L’intérêt des Américains pour ce genre de données est sans doute réduit. Cependant, l’image de l’Amérique à l’étranger préoccupe: l’avoir détériorée est un des principaux reproches que l’on entend à propos de George Bush.

Commentaires fermés sur La planète presque bleue

Classé dans Documents

Bill Clinton: discours de Charlotte (intégral)

La Convention démocrate de Charlotte, début septembre, s’est déroulée sans aspérités notoires, conformément au script livré à l’avance. Mais le discours qu’y a donné Bill Clinton restera peut-être dans l’histoire comme un coup de pouce déterminant pour que Barack Obama obtienne sa réélection. Critiqué pour avoir taclé Obama il y a quelques mois, l’ancien président dresse cette fois un portrait de la politique américaine des quatre dernières années élogieux, pédagogique, fleurtant souvent avec le paternalisme typique de ce type d’intervention destinées à « la classe moyenne ».

Bien sûr, le regard de Bill Clinton est calibré pour coller à la campagne démocrate. Il y a travaillé des jours entiers comme il l’a dit plus tard. Mais en détaillant le bilan de Barack Obama sans fuir une certaine complexité, il livre clé en main un argumentaire solide, détaillé, qui offre un contraste saisissant avec ce qui fait l’essentiel de la campagne: les bagarres au gourdin que se livrent localement à coup de pubs bricolées les superPACS gonflés par les grosses fortunes du pays. (Politico y consacre une série d’articles: The Billion-Dollar Buy)

Enfin, la qualité du discours livré par Bill Clinton a fait penser à certains qu’il n’était peut-être pas aussi désintéressé que ça: son épouse, Hillary Clinton, serait très bien placée si elle briguait la présidence en 2016. Elle se dit fatiguée et ne veut plus de son poste de Secrétaire d’Etat. Mais questionné, Bill n’exclut rien, après un temps de repos. Et il compare même sa femme à Sisyphe, c’est dire. Lire la suite

Commentaires fermés sur Bill Clinton: discours de Charlotte (intégral)

Classé dans Documents

Tampa: qu’aurait dit Ronald Reagan!

Ronald Reagan, président de 1981 à 1989, serait-il trop modéré pour les Républicains de 2012? C’est la question que pose l’édition de mardi du Bloomberg Insider, un magazine édité quotidiennement durant la convention républicaine qui vient juste de démarrer à Tampa. Barrant le portrait du Gipper avec le mot « Socialist », le journal introduit tout en provoc’ les quatre pages consacrées à celui qui reste un héros, et dont les cent ans ont récemment été célébrés en grande pompe par le parti.

Evidemment, ce n’est pas le portrait du 40ème Président dont il s’agit, mais plutôt celui du parti républicain et de ce qu’il est devenu, en comparaison avec la politique de Reagan. Le journal décrit un glissement à droite. « Reagan avait une rhétorique de droite, mais sa politique était centriste. Adepte du compromis, il a travaillé étroitement avec le parti démocrate sur de nombreuses questions. « Il ne pensait pas que le compromis était mauvais par principe », explique le journal. Par ailleurs, il a augmenté les impôts à de nombreuses reprises, augmenté les dépenses militaires, et l’administration a gagné sous son règne des centaines de milliers d’employés.

Cette dextérité dans le compromis, Ronald Reagan l’avait peut-être acquise dans son propre parti, historiquement composé de factions diverses. C’est peut-être ce qui a le plus changé, à en croire le journal: « Aujourd’hui, le parti est plus près d’être monolithique qu’il ne l’a jamais été auparavant ».

Commentaires fermés sur Tampa: qu’aurait dit Ronald Reagan!

Classé dans Documents

Localement, les intentions de vote des femmes maintiennent Obama en tête

Quinnipiac Polling Institute, Hamden, CT © 2012 – loé

Condoleezza Rice, première secrétaire d’Etat afro-américaine; Susana Martinez, première hispanique à devenir gouverneur d’un Etat (le Nouveau-Mexique); Nikki Haley, première femme à gouverner la Caroline du Sud, et la plus jeune de son rang actuellement en exercice: bon nombre de femmes politiques de premier plan s’exprimeront lors de la Convention républicaine de Tampa en Floride, dès le 27 août. Ces interventions seront très suivies, mais ne suffiront sans doute pas à changer une préférence historique des femmes pour le parti démocrate, et des craintes qu’un Mitt Romney président pourrait entrainer un recul en matière de droit à l’avortement et de politique de santé.

Ainsi, le document livré le 8 août par le Quinnipiac Polling Institute et analysé par le New York Times, montre que le Président pourrait remporter le Wisconsin, qu’il a gagné en 2008 mais qui a régulièrement voté républicain depuis (jusqu’au combat lors de la tentative de recall du Gouverneur Scott Walker). L’institut crédite Barack Obama de 51% d’intentions de vote, contre 45% pour Mitt Romney.

En Virginie, le Président est à 49%, le Candidat à 45%. Et au Colorado, Mitt Romney est annoncé à 50%, et Barack Obama à 45%, alors que c’est lui qui avait remporté l’Etat en 2008. Or, Barack Obama est toujours donné perdant auprès des hommes blancs au niveau national.

Mais il doit son avance dans deux Etats clé, et un retard limité dans le Colorado, notamment, à la différence d’intention de vote entre homme et femmes: Barack Obama est en avance auprès de l’électorat féminin, de 8 points dans le Colorado (51 à 43), de 14 points en Virginie (54 à 40), et de 25 points au Wisconsin (59 à 36).

Globalement, la course reste très serrée. Dans la plupart des Etats, en raison de pourcentages d’intention de vote proches, la plupart des groupes mis en exergue par les sondages (les femmes, les minorités, les indépendants, etc.) sont susceptibles de se voir attribuer une importance déterminante dans l’issue du scrutin.

A lire également:

Commentaires fermés sur Localement, les intentions de vote des femmes maintiennent Obama en tête

Classé dans 7 jours, 7 nuits, Documents

Une taxe carbone fait son chemin dans l’ombre

Une coalition réunissant des acteurs de tous bords politiques en faveur d’une taxe carbone a tenu en secret le 11 juillet sa cinquième réunion depuis 2011. Et pas n’importe où: à Washington, dans les bureaux du think-tank conservateur AEI. C’est le blog climato-sceptique Globalwarming.org qui l’a annoncé hier et qui en fulmine encore aujourd’hui. Le blog de The Hill consacré à l’énergie reprend cette information et indique que les réunions font suite à l’échec, en 2010, de la loi sur le commerce des émissions de gaz à effets de serre. Lire la suite

Commentaires fermés sur Une taxe carbone fait son chemin dans l’ombre

Classé dans Documents

Moins d’un tiers des Américains veulent abroger l’Affordable Care Act

Chappel Street, New Haven, Connecticut – © 2012 loé

Selon un sondage Gallup mené le 28 juin 2012, les Américains sont partagés au sujet de la récente décision de la Cour Suprême d’approuver dans les grandes lignes la réforme du système de santé de l’administration Obama: 46% soutiennent la décision de la cour, et 46% la désapprouvent. Ils estiment par ailleurs en majorité (64%) que la politique a joué un trop grand rôle dans la décision des juges.

Seuls 13% des sondés veulent un maintien de la loi telle qu’elle est aujourd’hui, un résultat qui confirme la sympathie toute relative dont bénéficie la réforme majeure du 44è président. Toutefois, ils ne sont que 31% à souhaiter une abrogation complète, mesure que Mitt Romney promet de prendre le premier jour de son éventuel mandat, tandis que 21% réclament une refonte partielle. Des chiffres qui devraient accroitre la pression sur la campagne Romney dont le message, « Repeal and replace Obamacare », n’a pas encore été clarifié, comme on a déjà pu le souligner.

Reflet probable de l’importance qu’a pris cette loi dans le débat public, 21% des sondés déclarent que le candidat pour lequel ils voteront doit partager leur point de vue. Gallup estime ce chiffre élevé, donnant comme point de comparaison un sondage similaire à propos du droit à l’avortement en 2008: 13% des sondés déclaraient alors qu’ils ne voteraient que pour un candidat qui partage leur point de vue sur cette question.

Le sondage Gallup a été mené le 28 juin par téléphone mobile ou fixe auprès de 1012 adultes ayant eu leur anniversaire récemment, au sein de ménages répartis dans les 50 Etats et le District de Columbia; la marge d’erreur est conséquente, les résultats peu tranchés, les lignes partisanes bien dessinées. Les élections ayant lieu dans quatre mois, toute conclusion hâtive serait prématurée.

Commentaires fermés sur Moins d’un tiers des Américains veulent abroger l’Affordable Care Act

Classé dans Documents

Discours de Barack Obama à Columbus, Ohio

Samedi 5 mai, Barack Obama a officiellement entamé la campagne pour sa réelection à Columbus, Ohio.  Voici la traduction de son discours, basée sur la transcription qu’en donne le Los Angeles Times.

Ohio ! Il ya quatre ans, toi et moi avons commencé un voyage ensemble.

Je n’ai pas couru, et tu ne m’as pas suivi, juste pour gagner une élection. Nous sommes venus reconquérir ce qui a permis l’avènement de la plus grande classe moyenne de la nation la plus prospère de la planète.

Nous sommes réunis parce que nous croyons qu’en Amérique, le succès ne doit pas être déterminée par les circonstances de la naissance. Ceux qui travaillent dur doivent avoir la possibilité de trouver un travail. Ceux qui prennent leurs responsabilités doivent être en mesure de posséder leur propre maison, lancer une entreprise, donner à leurs enfants la chance de faire encore mieux, quel que soit leur origine ou leur nom de famille.

Nous pensons que le marché libre est une des plus grandes forces de progrès; que les entreprises sont le moteur de la croissance ; que la prise de risques et l’innovations doivent être récompensés. Mais nous croyons aussi que le marché libre n’a jamais été un permis pour faire n’importe quoi à n’importe quel prix ; que, malgré notre esprit d’entreprise et notre individualisme farouche, l’Amérique ne prospère que lorsque nous faisons face à nos obligations envers les uns les autres et envers les générations futures. Lire la suite

Commentaires fermés sur Discours de Barack Obama à Columbus, Ohio

Classé dans Documents

Discours de Mitt Romney à Manchester, RI

Merci Pennsylvanie, Delaware, Rhode Island, Connecticut et New York !

Merci l’Amérique ! Après 43 primaires et caucus, quelques longues journées et beaucoup de nuits courtes, je peux dire avec confiance et gratitude que vous m’avez fait un grand honneur et donné une lourde responsabilité. Ensemble, nous allons gagner le 6 novembre. Nous avons commencé cette campagne pas loin d’ici lors d’une belle journée de juin. Ça a été une aventure extraordinaire.

Les Américains sont d’éternels optimistes. Mais pendant les trois dernières années, nous avons vu l’espoir et les rêves s’évanouir dans les fausses promesses et la faiblesse du leadership. Partout où je me rends, les Américains sont fatigués, et ceux qui ont la chance d’avoir un boulot travaillent plus dur pour gagner moins. Lire la suite

Commentaires fermés sur Discours de Mitt Romney à Manchester, RI

Classé dans Documents

Vidéo: Barack Obama à 30 ans, lors d’une manifestation à la Harvard Law School, 1991

Une vidéo intéressante vient de faire surface sur Youtube. Il s’agit de l’intervention que fait Barack Obama devant des étudiants de la Harward Law School en 1991, lors d’une manifesation en faveur de la diversité au sein de l’Université. Il s’agit apparemment de présenter le prochain orateur, le professeur Derrick Bell, premier afro-américain à accéder à la charge de professeur de droit à la Harvard Law School.

Décédé fin 2011, l’intellectuel était aussi connu pour avoir été le seul afro-américain à travailler pour le département de justice, à la fin des années 50. Prié de quitter le NAACP (principale association en faveur des droits des afro-américains) par crainte que cette appartenance décrédibilise le Département, il a préféré démissionner.

Signalée sur The Caucus et plusieurs autres sites d’information, l’archive frappe par la voix, le ton et les gestes qui sont déjà ceux du futur président. Rachetée par Buzzfeed à une chaine de Boston (où se trouve l’université Harvard), elle n’était pas disponible auparavant.

3 Commentaires

Classé dans Documents

Un sondage instructif pour Mitt Romney

Alors que Mitt Romney est donné gagnant dans les Caucus du Wyoming (qui se tiendront jusqu’au 6 mars), l’Institut de sondage de la Quinnipiac University à Hamden (Connecticut) a mesuré la popularité des candidats auprès de l’électorat républicain au New Jersey. Le Garden State, situé sur la Côte Est au sud de New York, sera l’un des derniers à tenir ses primaires en juin. Le vainqueur sera donc déjà connu. Le sondage livré aujourd’hui montre que Mitt Romney bénéficie d’une large avance sur ses poursuivants. Mais il contient aussi deux autres informations intéressantes:

  • L’institut a testé la possibilité de voir Chris Christie, gouverneur de l’Etat, figurer sur le ticket républicain au cotés de Mitt Romney. Populaire, apprécié pour son franc-parler, efficace lors de l’atterrissage mouvementé de l’ouragan Irene sur « ses » côtes l’an passé, Chris Christie a été un temps considéré, par les médias en tout cas, comme un candidat crédible à la présidence. Il a du démentir pendant plusieurs semaines, après quoi les spéculations ont porté sur l’éventualité de sa candidature en 2016, voire à la vice-présidence en 2012. Avec un tel CV, on pouvait légitimement s’attendre à ce qu’il booste la candidature qu’il soutiendrait. C’est le cas, sans toutefois changer la donne: alors que Mitt Romney était jusque-là perdant dans un duel contre Obama (39% à 49%), un ticket Romney-Christie ferait passer ces valeurs à 43% contre 49%, toujours en faveur de Barack Obama (vainqueur au New Jersey en 2008 par 57%). Commentaire au sondage sur Politico.
  • Autre enseignement du sondage, l’importance du gender gap, la différence entre le comportement électoral des femmes et celui des hommes. Alors que les hommes votent républicain à 51% contre 43%, les femmes votent démocrate à 55% contre 35%. Réputé versatile, Mitt Romney est-il tiraillé par la nécessité de séduire l’électorat féminin tout en donnant des garanties aux conservateurs? Ça expliquerait un nouvel épisode trouble à propos de la contraception, relaté dans le New York Times.

Commentaires fermés sur Un sondage instructif pour Mitt Romney

Classé dans Documents

Barack Obama sur le grill de Youtube

Cette conversation est considérée comme la première « interview virtuelle », tenue grâce à Youtube et Google +. On y voit Barack Obama répondre à des questions posées par des internautes, en direct, pendant une heure. Le président reconnait notamment pour la première fois, et justifie sommairement, des raids menés par des drones américains au Pakistan. Il propose aussi d’examiner sérieusement la situation personnelle d’un ingénieur dont la femme explique qu’il est sans travail depuis trois ans…

Commentaires fermés sur Barack Obama sur le grill de Youtube

Classé dans Documents

Citizen United: Pluie de dollars et torrents de boue

La présidentielle 2012, débridée par Citizen United, est caractérisée par un flot démesuré de publicité politique sur toutes les chaines du pays. Un rapport publié par Freepress, groupe non partisan qui vise la réforme du paysage médiatique, tente de prendre la mesure de ce changement. Rédigé par Timothy Karr, il évalue l’impact sur la télévision de la fameuse décision de la Cour Suprême qui permet aux entreprises de s’impliquer financièrement, discrètement et sans limites dans les campagnes politiques. Lire la suite

Commentaires fermés sur Citizen United: Pluie de dollars et torrents de boue

Classé dans Documents