Archives de Tag: Democrats

Localement, les intentions de vote des femmes maintiennent Obama en tête

Quinnipiac Polling Institute, Hamden, CT © 2012 – loé

Condoleezza Rice, première secrétaire d’Etat afro-américaine; Susana Martinez, première hispanique à devenir gouverneur d’un Etat (le Nouveau-Mexique); Nikki Haley, première femme à gouverner la Caroline du Sud, et la plus jeune de son rang actuellement en exercice: bon nombre de femmes politiques de premier plan s’exprimeront lors de la Convention républicaine de Tampa en Floride, dès le 27 août. Ces interventions seront très suivies, mais ne suffiront sans doute pas à changer une préférence historique des femmes pour le parti démocrate, et des craintes qu’un Mitt Romney président pourrait entrainer un recul en matière de droit à l’avortement et de politique de santé.

Ainsi, le document livré le 8 août par le Quinnipiac Polling Institute et analysé par le New York Times, montre que le Président pourrait remporter le Wisconsin, qu’il a gagné en 2008 mais qui a régulièrement voté républicain depuis (jusqu’au combat lors de la tentative de recall du Gouverneur Scott Walker). L’institut crédite Barack Obama de 51% d’intentions de vote, contre 45% pour Mitt Romney.

En Virginie, le Président est à 49%, le Candidat à 45%. Et au Colorado, Mitt Romney est annoncé à 50%, et Barack Obama à 45%, alors que c’est lui qui avait remporté l’Etat en 2008. Or, Barack Obama est toujours donné perdant auprès des hommes blancs au niveau national.

Mais il doit son avance dans deux Etats clé, et un retard limité dans le Colorado, notamment, à la différence d’intention de vote entre homme et femmes: Barack Obama est en avance auprès de l’électorat féminin, de 8 points dans le Colorado (51 à 43), de 14 points en Virginie (54 à 40), et de 25 points au Wisconsin (59 à 36).

Globalement, la course reste très serrée. Dans la plupart des Etats, en raison de pourcentages d’intention de vote proches, la plupart des groupes mis en exergue par les sondages (les femmes, les minorités, les indépendants, etc.) sont susceptibles de se voir attribuer une importance déterminante dans l’issue du scrutin.

A lire également:

Publicités

Commentaires fermés sur Localement, les intentions de vote des femmes maintiennent Obama en tête

Classé dans 7 jours, 7 nuits, Documents

Obamacare: un mot peut-il retourner sa veste?

En parcourant rapidement tous les matins la communication de campagne, il y a des mots qu’on apprend à repérer plus vite que d’autres. « Donate », « Bielieve », « future », « create jobs » « Obamacare » sont connotés, dans l’univers pas très infini des en-tête d’e-mails: on voit tout de suite d’où ils viennent.

Ce constat m’est apparu ce matin dans un e-mail de mon ami Jim Messina (oui, c’est un peu mon ami, il m’a envoyé un e-mail à chaque fois que la famille Obama va au bistrot, à chaque fois que quelqu’un a son anniversaire entre K Street et Pennsylvania Avenue, à chaque fois qu’il pense que j’ai peut-être deux dollars dont je ne sais que faire…)

L’e-mail du jour commence par « Alors que nous allons célébrer le deuxième anniversaire de l’Obamacare ». Ça n’a l’air de rien, mais « Obamacare » a été la plus virulente insulte que l’on pouvait faire à la réforme de santé de Barack Obama, de son vrai nom « Patient Protection and Affordable Care Act« . Le surnom, d’origine « conservatrice » ne s’est jamais vu dans la com’ du Président, jusqu’à samedi, donc. Et désormais, on peut même « liker » Obamacare sur barackobama.com. Un revirement mis en exergue par Politico, qui explique « ainsi se termine l’incertitude linguistique qui voyait les médias hésiter entre « loi sur les soins abordables » ou « loi de protection des patients ». Bien vu! Ce revirement, opéré avec les moyens majeurs de la campagne Obama, rend justice à une expression simple, directe, facile à retenir, dont les utilisateurs précédents avaient bien perçu l’impact. Selon les derniers sondages, une majorité d’Américains restent négatifs à l’égard de l’un des combats majeurs du 44ème Président. Et son avenir n’est pas encore assuré car la Cour Suprême devra rendre une décision importante sur la question de l’assurance obligatoire. Mais ce petit croc-en-jambe rhétorique est un joli coup en neuf lettres à poser sur « Mot compte triple ».

Commentaires fermés sur Obamacare: un mot peut-il retourner sa veste?

Classé dans 7 jours, 7 nuits