Archives de Tag: élection

Fifty shades of yea

Faut-il conserver la ségrégation à l’école dans la Constitution du Great State of Alabama? Le Maryland va-t-il accepter le mariage gay? La Californie va-t-elle décider l’étiquetage des aliments contenant des OGM? L’herbe sera-t-elle autorisée dans le désert du Colorado? La Louisiane va-t-elle libéraliser le port d’armes? Le Minnesota va-t-il préciser sa Constitution pour que le mariage ne soit reconnu qu’entre un homme et une femme?

C’est toutes ces questions, et bien d’autres, auxquelles les Américains, de l’Alabama au Wyoming, vont devoir répondre. Le New York Times a bien sûr recensé les plus importants scurtins, les élections locales les plus discutées, et les questions les plus importantes pour chacun des cinquante Etats et DC. C’est ici.

Publicités

Commentaires fermés sur Fifty shades of yea

Classé dans 7 jours, 7 nuits

La clé de l’élection, c’est l’emploi. Ou autre chose.

L’explication la mieux ancrée dans les médias américains, ou dit autrement, le cliché le plus tenace, c’est que l’état de l’économie est le paramètre dominant du destin de la présidence. C’est peut-être vrai. La sécurité économique de la classe moyenne aux Etats-Unis a dégringolé après la crise des subprimes: jusqu’à 12% de chômage, de nouveaux emplois moins bien payés que ceux qui ont disparu, des quartiers entiers vidés de leurs habitants, et des millions de propriétaires qui vivent dans un bien qui ne vaut plus rien.

Mais estimer l’impact de cette économie souffrante dans l’élection semble difficile. Certes, quantité de sondages sur les préoccupations des Américains mettent l’économie en tête des paramètres qui vont les décider pour un camp ou un autre. Cependant, la campagne Romney semble avoir des difficultés à lier l’administration Obama à la stagnation économique, malgré un déluge continu de publicités consacrées à cette question dans les dix Etats qui compteront en novembre. Globalement, Obama reste en tête des sondages (la plupart du temps avec une avance inférieure à la marge d’erreur), et jouis d’un niveau de popularité supérieur au taux d’approbation de sa politique.

La stratégie de Barack Obama est, elle, tiraillée entre la nécessité de démontrer que tout ne va pas mal, et la possibilité d’imputer à un Congrès oppositionnel le « retard » dans les réformes qui auraient permis d’espérer une croissance soutenue (infrastructures, fiscalité, éducation).

Dès lors, les chiffres mensuels du chômage global, utilisés comme baromètre des chances de Barack Obama d’obtenir un nouveau mandat, paraissent un indicateur un peu décalé. La carte du chômage par Etat en juillet montre à quel point la situation des Etats-Unis n’est pas homogène. Le taux de chômage varie du simple au quadruple: il est de 3% dans le Dakota du Nord, qui connaît un boom pétrolier, et de 12% au Nevada. Certains des Etats les plus atteints sont gouvernés par les démocrates (Californie, New York), mais ce n’est pas le cas dans le sud est, également fortement touché. La situation est d’ailleurs si complexe qu’au sein du parti républicain, certains cercles se sont inquiétés du fait d’imputer trop de responsabilités (ou de mérites) à Barack Obama dans une économie qui va, par certains aspects et dans certains coins du pays, mieux qu’il y a quatre ans.

Chômage dans quelques Swing States: du pic de la crise à aujourd’hui

  • Ohio – janvier 2010: 10.6% – juillet 2012: 7.2%
  • Floride – février 2010: 11.4% – juillet 2012: 8.8%
  • Pennsylvanie – avril 2010: 8.6% – juillet 2012: 7.9%
  • Colorado – mars 2010: 9% – juillet 2012: 8.3%

Commentaires fermés sur La clé de l’élection, c’est l’emploi. Ou autre chose.

Classé dans 7 jours, 7 nuits

Mitt Romney remporte les primaires du Michigan et d’Arizona

Mitt Romney vient de remporter une victoire importante dans l’Etat où il a grandi et dans lequel son père était gouverneur. Le candidat républicain y a remporté les primaires avec 41% des voix. Rick Santorum obtient 38%, Ron Paul 12% et Newt Gingrich 6%. Des 30 délégués en jeu, 2 sont acquis au vainqueur, les autres seront répartis proportionnellement. L’ancien gouverneur du Massachusetts a aussi remporté l’Arizona (29 délégués à celui qui compte le plus de voix), avec 47% des voix. Rick Santorum obtient 27%, Newt Gingrich 16%, et Ron Paul 8%.

Considéré comme vainqueur probable au Michigan depuis lontemps (il avait déjà gagné en 2008), il a fait face dans les deux dernières semaines à une campagne intensive de Rick Santorum, qui aurait pu engranger une victoire symbolique en délogeant Romney. Mais ça ne s’est pas produit. Même en concentrant leurs efforts, les soutiens de Santorum ne sont pas à la hauteur de ceux de Romney. L’analyse des dépenses de campagne par ProPublica montrent que sur 5 millions de dollars dépensés par les superPACs au Michigan, 3 l’ont été par Restore Our Future, qui soutient Romney. Sur cette somme, deux millions ont été dépensés en publicité négative contre Rick Santorum, alors que les superPACs pro Santorum n’ont pu dépenser dans cette même campagne que 1,8 millions, en tout.

Le 3 mars prochain auront lieu les primaires de l’Etat de Washington (nord ouest), avant le Super Thusday pendant lequel vingt Etats seront disputés, dont la Géorgie (76 délégués) et l’Ohio (66). 1144 délégués sont nécessaires pour obtenir la nomination. Mitt Romney s’en assure pour l’heure 139.

Politico propose cinq leçons à tirer du scrutin. Parmi celles-ci, la dernière est en forme de question: pourquoi Ron Paul, loin derrière avec 18 délégués, reste-t-il dans la course? La réponse passe peut-être par son fils, le sénateur du Kentucky Rand Paul, à qui Ron tenterait d’assurer un rôle de choix, dans cette élection ou dans la suivante, en 2016.

Commentaires fermés sur Mitt Romney remporte les primaires du Michigan et d’Arizona

Classé dans Briefing

La femme, cette démocrate par nature

New Haven Green, february 2012

20 au 26 février 2012 – Depuis 1992, les femmes ont voté majoritairement pour le candidat démocrate à toutes les élections présidentielles, c’est à dire également lors des deux élections du républicain Georges W. Bush.

On comprend la nervosité de l’appareil républicain, alors que la brochette de candidats aux primaires rivalise d’agressivité pour emporter le vote « sévérement conservateur » (comme dit Mitt Romney). Après que l’administration Obama fut comparée une fois de plus aux Nazis pour avoir décidé que les organisations religieuses devaient fournir elles aussi à leurs employés des assurances qui remboursent la contraception, il y eut la promesse de faire passer un examen aux ultrasons avant tout avortement (ce qui semble passablement inutile, mais quand même vaguement punitif); les remarques sur la dangerosité de la présence des femmes au combat; le rôle du féminisme dans le délitement de la structure familiale… Lire la suite

Commentaires fermés sur La femme, cette démocrate par nature

Classé dans 7 jours, 7 nuits

Super PAC: Corporations Are People, My Friend*

Metro, Smithonian« Les SuperPAC sont une abomination pour tous ceux qui chérissent la libre pensée au sein d’une démocratie constitutionnelle ».   Cette citation à propos des « comités d’action politique » que les entreprises américaines peuvent alimenter discrètement et sans limites pour soutenir les candidats aux élections n’est pas arrachée à un métallo syndiqué par un journaliste improvisé de l’Occupied Wall Street Journal. Elle vient du Time, qui a demandé à Rick Tyler comment il s’en sortait. Assis sur 5 millions de dollars rien que pour tailler des croupières à Mitt Romney juste avant les primaires de Caroline du Sud (samedi 21 janvier), Rick Tyler est à la barre de Winning our Future, le SuperPAC qui soutient Newt Gingrich.

Rick Tyler et Newt Gingrich ne peuvent pas se parler: la législation interdit aux candidats toute coordination avec un SuperPAC. Mais ça ne les empêche pas de communiquer: Newt Gingrich, quand il n’est pas content de son SuperPAC, il le dit simplement à la télé. De son coté, Rick se renseigne sur ce que veut Newt « en lisant les journaux et en regardant la télé » (et de toute façon, il en a été longtemps un des aide de camp).

Cette situation ubuesque gêne donc même ceux qui en sont les premiers bénéficiaires. Et elle est en train de changer la campagne électorale, comme le pressentaient les manifestants d’Occupy Wall Street qui, durant l’automne, mettaient les SuperPAC au hit-parade des maux de l’Amérique.

Lire la suite

Commentaires fermés sur Super PAC: Corporations Are People, My Friend*

Classé dans Milestone

Trifectas, gerrymandering et autres chirurgies électorales

12 au 18 septembre 2011 – Barack Obama continue à voir son électorat s’éroder, malgré un plan sur le travail plutôt bien reçu, selon les derniers sondages du New York Times. Quant aux républicains, ils poursuivent le processus de sélection de leur candidat pour 2012. Mais la bataille présidentielle se jouera peut-être ailleurs. C’est ce que suggère un article de Mother Jones.

L’intrigue se déroule en Pennsylvanie, mais l’affaire est d’importance nationale: cet Etat est un Swing State dans lequel peut se jouer la présidentielle: les majorités y sont fluctuantes. En 2008, c’est le camp de Barack Obama qui a remporté une courte majorité. Les 21 délégués de Pennsylvanie au Collège électoral (qui élit le président) lui étaient donc aquis. En effet, comme dans 48 Etats et à Washington, les élections pour le Collègue électoral se jouent selon le système « winner takes all », c’est à dire une élection majoritaire à circonscription unique. Seuls deux Etats (Maine et Nebraska) élisent leurs grands électeurs par district. Ainsi, Si les 4 grands électeurs du Maine ont voté Obama en 2008, le Nebraska en avait quatre pour Obama et un pour McCain. Lire la suite

Commentaires fermés sur Trifectas, gerrymandering et autres chirurgies électorales

Classé dans 7 jours, 7 nuits