Archives de Catégorie: 7 jours, 7 nuits

Merci d’être passé! Le bilan de la Semaine Américaine

Utah © 2012 loé

Chers amis lecteurs, Chères amies lectrices.

Ce site est né pour vous, avec vous, grâce à vous. You build that! 

Non, je déconne. Je l’ai fait pour moi. S’il était pour vous, il serait payant. 500 000 signes (un bon roman) après sa création mi-2011, vous êtes des milliers à avoir passé un peu de temps par ici, parfois par hasard, souvent en suivant un lien trouvé sur un réseau social, et aussi beaucoup parce que vous étiez déjà venus, et je vous en suis très reconnaissant. Merci. Lire la suite

Publicités

2 Commentaires

Classé dans 7 jours, 7 nuits

Mitt Romney concède la Floride

La Floride et ses 29 grands électeurs devait compter, peut-être même décider l’élection. Elle n’en finit pas de compter ses bulletins. A tel point que finalement, le restant des Comtés étant tous donnés largement démocrates, l’équipe de Mitt Romney a reconnu sa défaite en Floride. Voici donc la carte des élections 2012.

 

 

Commentaires fermés sur Mitt Romney concède la Floride

Classé dans 7 jours, 7 nuits

Pourquoi Mitt Romney a-t-il perdu?

L’état de l’économie est le facteur le plus souvent cité par les électeurs pour justifier leur choix. La majorité des électeurs pensent que la situation économique est mauvaise et que le pays va dans la mauvaise direction. Les sondages d’opinion ont montré de manière répétée que sur la question économique, les Américains étaient plus nombreux à faire confiance au patron Mitt Romney qu’à l’intello Obama. Le taux de chômage étant resté élevé jusqu’en fin de campagne, cet élément pouvait en lui-même condamner le président sortant. (#carter, #bush)

C’était ça, l’histoire de la campagne 2012. The narrative, comme on dit ici. Elle a servi de toile de fond sur laquelle sont venus s’accrocher les contingences locales et les drames du moment: l’ouragan Sandy, les débats, Occupy Wall Street, l’attentat de Benghazi, you name it. Cette toile de fond a dominé le discours sur la campagne. Mitt Romney aurait donc du gagner, et Barack Obama perdre. Lire la suite

Commentaires fermés sur Pourquoi Mitt Romney a-t-il perdu?

Classé dans 7 jours, 7 nuits

Un vote Américain

New Haven, CT 8:00 © 2012 – loé

New Haven, CT 8:30 © 2012 – loé

New Haven, CT 9:20 © 2012 – loé

Lire la suite

Commentaires fermés sur Un vote Américain

Classé dans 7 jours, 7 nuits

Barack Obama est élu

New York: Times Square célèbre Barack Obama – © 2012 loé

CNN et le New York Times ont indiqué que leurs calculs donnaient Barack Obama gagnant. Il est assuré d’une majorité de Grands Electeurs. Vers 2 heures, il apparaît que Barack Obama pourrait n’avoir perdu que l’Indiana, par rapport à 2008. Même la Floride pourrait lui être acquise.

L’Empire State Building, illuminé à son sommet de rouge et de bleu progressant au rythme du dépouillement, a tourné au bleu uni vers 23 heures 30. Non loin, mais hors de vue de la plus célèbre tour de New York, la foule réunie à Times Square, largement composée de touristes, s’est tue comme veillant la rumeur. Ce sont ABC et Fox qui mènent la danse sur les écrans géants du fameux carrefour, et les deux réseaux ont affiché la couleur une bonne minute après leurs concurrents.

« By the way, we have to fix it »

A 1 heure 35, Barack Obama a pris la parole. « Ce pays avance grace à vous ». « Vous, le peuple américain, rappelez que la route a été dure. Le meilleur est à venir » Avant de rendre hommage à Mitt Romney, de remercier son vice président, sa famille et la meilleure équipe politique que le monde n’ait jamais connu; avant d’évoquer l’éducation,  la santé et la sécurité, Barack Obama a fait brièvement référence à l’organisation du vote et aux longues files d’attentes que les électeurs ont du supporter: « Il faut qu’on s’occupe de ça ».

Depuis plusieurs jours, les petites batailles judiciaires, les filles interminables et les difficultés réelles que certains ont eu à voter même au centre de Manhattan a jeté un regard cru sur la réalité d’une organisation de scrutin confiée aux pouvoirs locaux et aux partis politiques.

Peu avant une heure, ce matin, Mitt Romney avait appelé Barack Obama pour concéder la défaite, avant de délivrer un bref discours. Le vote populaire reste serré, les projections donnant les deux candidats à égalité. Mais Barack Obama ayant remporté au moins 303 Grands Electeurs, il sera réélu Président des Etats-Unis pour 4 ans.

Commentaires fermés sur Barack Obama est élu

Classé dans 7 jours, 7 nuits

Les médias vont-ils réussir l’annonce des résultats?

CNN, The Situation Room, with Wolf Blitzer, 5 novembre 2012 – loé

L’élection présidentielle, c’est une succession de 50 votes locaux, dont certains sont attendus, d’autres difficiles à prévoir. L’un d’entre eux va décider du résultats final. Des sondages de sortie des urnes vont donner les estimations de la soirée. Quand pourra-t-on avoir la seule info qui compte vraiment? Les grands médias vont-ils éviter les annonces prématurées? Avec nombre de batailles judiciaires quant à la tenue du vote qui ont déjà commencé, les choses s’annoncent compliquées.

Cette année, deux grandes chaînes en ont déjà pris pour leur grade. Lors de la très attendue décision de la Cour suprême des Etats-Unis au sujet de la couverture universelle des soins, Fox et CNN se sont plantées en annonçant que la loi avait été invalidée. En 2000, de nombreux médias avaient annoncé la victoire du ticket démocrate Gore/Lieberman avant de se rétracter. Mais là, c’était le système électoral qui avait flanché, il n’est pas exclu que ce genre de problème survienne à nouveau. L’Ohio est d’ailleurs bien parti pour être la Floride de 2012…

Lire la suite

1 commentaire

Classé dans 7 jours, 7 nuits

Irrégularités et directives de dernière minute dans les swing states

Dans les swing states, le vote ne sera pas facile pour tout le monde. Erreurs, désorganisation, intimidations, fraude… A un peu plus de 24 heures du scrutin, ABCNews a déjà constaté 7 irrégularités mineures mais qui donnent la mesure des problèmes qui peuvent se poser dans ce scrutin complexe.

Dimanche en fin de soirée, en Ohio, c’est une directive de dernière minute du Secrétaire d’Etat (Républicain) qui semait le trouble. Elle vise à faire inscrire le type d’identification présentée au bureau de vote par l’électeur lui-même. Cette directive pourrait invalider des milliers de votes dans l’Etat clé et faire basculer l’élection dont les résultats s’annoncent serrés. The Atlantic détaille l’affaire. [update 05.11 14:25] Le Gouverneur de l’Ohio reconnait que cette procédure pourrait retarder la publication des résultats de l’Etat. 

Lire la suite

Commentaires fermés sur Irrégularités et directives de dernière minute dans les swing states

Classé dans 7 jours, 7 nuits

La boîte à outils du 6 novembre

L’élection présidentielle 2012, vous serez nombreux à la vivre sur plusieurs écrans. Alors voilà quelques outils qui vous permettrons de comprendre ce qu’il se passe sur votre télé ou votre streaming, grâce notamment aux fantastiques infographies du New York Times. Tous les médias ou presque ont leurs pages, leurs opérations spéciales, leur streaming et leur live-blogs. Je vais  ajouter ce qui me semble pertinent, et vous pouvez toujours aller voir dans la liste des médias à droite. La Semaine est disponible sur tous les supports mobiles. N’oubliez pas de vous abonner à @sokiosque, sur Twitter, et voilà, vous êtes prêts. Les adresses qu’il vous faut:  Lire la suite

Commentaires fermés sur La boîte à outils du 6 novembre

Classé dans 7 jours, 7 nuits

Fifty shades of yea

Faut-il conserver la ségrégation à l’école dans la Constitution du Great State of Alabama? Le Maryland va-t-il accepter le mariage gay? La Californie va-t-elle décider l’étiquetage des aliments contenant des OGM? L’herbe sera-t-elle autorisée dans le désert du Colorado? La Louisiane va-t-elle libéraliser le port d’armes? Le Minnesota va-t-il préciser sa Constitution pour que le mariage ne soit reconnu qu’entre un homme et une femme?

C’est toutes ces questions, et bien d’autres, auxquelles les Américains, de l’Alabama au Wyoming, vont devoir répondre. Le New York Times a bien sûr recensé les plus importants scurtins, les élections locales les plus discutées, et les questions les plus importantes pour chacun des cinquante Etats et DC. C’est ici.

Commentaires fermés sur Fifty shades of yea

Classé dans 7 jours, 7 nuits

Second mandat: le changement, c’est maintenant?

Department of the Treasury, Washington, DC © 2012 Luc-Olivier Erard

Qu’est-ce qui attend les Américains si Barack Obama est réélu mardi? D’abord, ils seront immédiatement replongés dans la discussion budgétaire. Elle sera essentielle pour l’évolution de la situation économique des Etats-Unis. Mais d’autres questions donnent aussi à l’élection un certain enjeu, car libéré du poids de sa réélection (il ne peut pas se représenter), le président bénéficiera (peut-être) d’une plus grande marge de manoeuvre politique. Il devrait avoir l’occasion de nommer un ou deux juges à la Cour Suprême, susceptibles de changer son orientation actuellement conservatrice. Il a dit vouloir revenir à l’interdiction des armes d’assaut. Les changements dans la politique d’immigration et de la guerre contre la drogue pourraient avoir des incidences notables sur la vie des minorités.

1. Fiscal Cliff

Quelle que soit l’issue de l’élection, c’est ce qui occupera les Américains dès la mi-novembre et jusqu’au prochain Superbowl*. Si rien n’est fait par le Congrès avant le premier janvier 2013, l’arrivée à échéance d’allégements fiscaux (décidés par George Bush) et l’entrée en vigueur de coupes budgétaires automatiques résultant de freins à l’endettement décidés en 2012 se conjugueront et pourraient replonger l’Amérique dans la récession. Les plus bas niveaux de taxation sur le revenu repasseront de 10 à 15%. Pour les plus riches, ce sera un saut de 35% à 39,6%. Globalement donc, pratiquement tout le monde passe à la caisse. En 2013, ce seraient alors 347 milliards en plus dans les caisses publiques. Avec les autres taxes concernées, les Américains payeraient 600 milliards en plus, alors qu’un million d’emplois pourraient être perdus en 2013 et 2014 du fait des coupes budgétaires.

Des négociations devraient donc avoir lieu. De fait, elles se sont poursuivies toute l’année, mais aucun résultat ne pouvait être escompté étant donné le blocage de Washington avant les élections. Un blocage qui avait été évoqué lorsque les Etats-Unis ont perdu leur triple A de je ne sais plus quelle agence de notation.

Barack Obama a dit vouloir prolonger les allégements fiscaux pour les familles au revenu inférieur à 250 000 dollars par an mais s’oppose à la reconduction des allégements pour tous. Il a dit aussi vouloir limiter les conséquences de certaines de ces coupes automatiques. Mitt Romney a dit vouloir reconduire tous les allégements s’il est élu et dit aussi qu’il s’opposerait aux coupes claires. (Tout en livrant un budget équilibré). Il a donné relativement peu de précisions sur cette question. Il arriverait de toute façon à la Maison Blanche le 20 janvier, soit après l’échéance (au premier janvier 2013).

2. Guerre contre la drogue

Trois Etats voteront mardi sur la légalisation du cannabis: Washington, l’Oregon mais surtout dans le Swing State du Colorado, où cette question pourrait avoir une incidence sur l’élection comme je l’avais évoqué ici. Mais surtout, un tel changement dans l’un des Etats pourrait constituer une défiance à l’égard du Département de la Justice qui ne manquerait pas de provoquer un débat national. De fait, la politique extrêmement répressive de lutte contre la drogue, la « War on drugs », programme fédéral à 44 milliards de dollars l’an, comme l’explique cet article du Guardian. Le programme est très critiqué, notamment par la Global Commission on Drugs Policy (oui, si vous aviez suivi ce lien, vous auriez bien reconnu Ruth Dreifuss, l’ancienne présidente Suisse). Cette organisation considère notamment que la guerre contre la drogue (politique définie par Nixon en 1971) est un échec et, en criminalisant l’usage de drogues, alimente la pandémie de Sida.

Barack Obama lui-même, s’il s’oppose à la légalisation du cannabis, veut en finir ou en tout cas faire évoluer la guerre contre la drogue. Il a promis des changements qui pour l’instant semblent un peu ressortir de la rhétorique, à en croire cette analyse du Huffington Post, mais l’administration a promis de s’exprimer publiquement sur la question en cas de second mandat. D’après ce dossier de GQ, les changements s’annoncent plus importants.

De fait, un changement politique dans la lutte contre la drogue pourrait avoir une importance significative pour les afro-américains. Un récent ouvrage que j’ai déjà évoqué, The New Jim Crow de Michelle Alexander, explique comment les pratiques de l’agence anti drogues ont permis de harceler et d’arrêter un grand nombre de personnes sans raisons pour rechercher de la drogue, et comment ce processus conduit à cibler les minorités, et notamment les Afro-Américains. Différents aspects judiciaires de la guerre contre la drogue ont aussi eu des conséquences dramatiques sur le devenir de la jeunesse Afro-Américaine (des peines plancher à la très grande sévérité dans les affaires de crack, par rapport aux affaires de cocaïne, différence qui constitue une discrimination dans la mesure où la cocaïne touche un public plutôt blanc et le crack un public plutôt afro-américain).

3. Armes à feu

Après les tueries qui ont assombri son mandat, de Tucson à Aurora, le Président a montré une timide volonté de revenir à l’interdiction des armes d’assaut. De manière générale, il plaide pour une plus grande rigueur relative aux lois qui existent déjà, plutôt que pour de nouvelles lois. Son traitement de la question lors des débats présidentiels a quelque peu déçu les espoirs des partisans du contrôle des armes. Le récent soutien qu’il a reçu du maire de New York Michael Bloomberg, un indépendant partisan du contrôle des armes, pourrait toutefois jouer un rôle. Le Maire avait récemment critiqué Barack Obama pour son manque de volontarisme en la matière.

  • Lire le débat que le New York Times a récemment consacré à la question dans sa section « Room for debate ». 

4. Cour Suprême

La Cour Suprême des Etats-Unis compte un président (le Chief Justice) et huit juges. Sa sensibilité est aujourd’hui majoritairement conservatrice: Antonin Scalia et Anthony Kennedy ont été désignés par le républicain Ronald Reagan; Clarence Thomas par George Bush père, républicain; Ruth Bader-Ginsburg et Stephen Breyer par le démocrate Clinton; John Roberts et Samuel Alito par George W. Bush, républicain. Barack Obama a désigné quant à lui Elena Kagan et Sonia Sotomayor.

Le prochain président pourrait avoir à désigner un ou deux juges, selon les démissions qui interviendraient durant son mandat. La doyenne, Ruth Bader Ginsburg, a 79 ans. Elle pourrait se retirer rapidement en cas de réélection de Barack Obama. Si un des juges conservateurs se retirait, Barack Obama aurait alors la possibilité de faire opérer un tournant à la plus haute juridiction du pays.

  • Le guide de ProPublica
  • Le ScotusBlog, la référence sur l’actualité de la Cour Suprême.
  • Un article de Slate qui explique pourquoi un juge conservateur a permis que la Cour Suprême soutienne l’Obamacare afin de préserver sa légitimité. Un rejet aurait pu influer sur la présidentielle 2012 en condamnant la réforme maîtresse de Barack Obama peu avant l’élection (et devenir un thème de campagne qu’elle n’a jamais été). Or, après Bush v Gore (2000) et Citizen United (2010), deux décisions dont il a abondamment été question sur ce blog, l’opinion des Américains à l’égard de leur plus haute juridiction était déjà passablement détériorée.

5. Mariage pour les couples de même sexe

Après avoir changé d’avis sur le mariage gay cette année, Barack Obama semble vouloir en faire une affaire d’Etats, (si j’ose). Il a récemment dit sur MTV qu’il n’essayerait pas de légiférer au niveau national sur ce point, mais a aussi réitéré son désaccord avec le DOMA (Defense of Marriage Act, qui établit le mariage comme ne pouvant se conclure qu’entre un homme et une femme). Cette question sera prochainement abordée par la Cour Suprême.

*Approximation ne tenant pas compte d’un ouragan ou d’une crise majeure. Consultez régulièrement votre fournisseur d’information.

Commentaires fermés sur Second mandat: le changement, c’est maintenant?

Classé dans 7 jours, 7 nuits

Collège Electoral: le scénario de l’élection « minoritaire »

En 2000, un vote populaire extrêmement serré en Floride donnait à la Cour Suprême le rôle de trancher entre George Bush et Al Gore. Elle donna les votes à George Bush qui remporta l’élection. On s’en souvient surtout pour les dramatiques recomptages de voix, aujourd’hui toujours sujets à caution, dans cet Etat du sud traditionnellement républicain, mais dont la démographie changeante, déjà, faisait pencher en direction du camp démocrate (c’est Barack Obama qui l’a emporté en 2008). Les résultats avaient aussi été historiquement serrés au Missouri. Mais cette élection avait une autre particularité. Pour la première fois depuis le XIXe siècle, aucun des candidats n’atteignait la majorité absolue du vote populaire et surtout, c’est le candidat ayant obtenu le moins de voix qui remportait l’élection. Le vote de Floride s’était décidé sur 537 voix. Récemment, une publicité pro-Obama a mis en évidence ce chiffre pour encourager les électeurs à aller voter.

C’est en effet crucial pour les deux candidats, car on sait depuis des mois que cette élection pourrait être serrée. Et il y a des chances (certes relativement minces) que le scénario d’une élection par vote populaire minoritaire se reproduise, mais cette fois en faveur du président démocrate, plutôt que du candidat républicain. Voici pourquoi: Lire la suite

Commentaires fermés sur Collège Electoral: le scénario de l’élection « minoritaire »

Classé dans 7 jours, 7 nuits

#Sandy: le jour d’après

38 morts dont au moins 15 à New York, entre 10 et 20 milliards de dollars de dégâts dans une quinzaine d’Etats, des dizaines d’incendies, de nombreuses villes côtières inondées, les transports new-yorkais paralysés: la succession de désastres de la nuit du 29 au 30 octobre est historique et marquera la campagne présidentielle. Celle-ci s’est pratiquement arrêtée pendant 24 heures, et reprend peu à peu, malgré l’annulation de l’essentiel des événements. Lire la suite

Commentaires fermés sur #Sandy: le jour d’après

Classé dans 7 jours, 7 nuits

Collège électoral: le scénario du match nul

Alors que la campagne s’est pratiquement arrêtée en attendant que l’eau redescende sur la Côte Est, il est temps d’examiner des scénarios électoraux qui promettent quelques maux de tête s’ils se réalisaient au soir du 6 novembre. Parmi eux, le « 269 » s’est taillé une certaine popularité car c’est le plus spectaculaire: plusieurs configurations de Swing States pourrait résulter dans une égalité parfaite du Collège électoral de 538 grands électeurs. Sur la base de la projection du New York Times, si Mitt Romney gagne la Floride, l’Ohio, le Wisconsin et l’Iowa, tandis que le Président remporte le New Hampshire, le Colorado et la Virginie, ils seront tous deux à égalité de 269 grands électeurs chacun. C’est la plus « vraisemblable » parmi les possibilités de parvenir à ce match nul, mais elle reste relativement improbable (voir par exemple ces prévisions Etat par Etat)

Le Collège Electoral ne se réunit pas: il envoie les votes des grands électeurs, réunis dans leurs Etats respectifs, au Congrès. La Chambre des Représentants aurait alors à choisir le Président, et le Sénat pourrait devoir choisir le vice président. Il ne manque plus que la Chambre reste majoritairement républicaine à l’issue des élections (c’est presque certain), et que le Sénat reste démocrate (c’est probable) et Joe Biden pourrait devenir vice-président de Mitt Romney.

Enfin, en théorie. Car plusieurs Etats n’obligent pas leurs Grands Electeurs à voter pour un candidat en particulier. Il est donc envisageable que l’un d’eux profite de la possibilité de choisir lui-même le Président.

Commentaires fermés sur Collège électoral: le scénario du match nul

Classé dans 7 jours, 7 nuits

Le dernier débat présidentiel largement consacré au Proche-Orient

Les Etats évoqués lors du débat et le nombre de fois où ils sont apparus.

Le dernier débat de la présidentielle s’est tenu hier à Boca-Raton, en Floride. Si les questions se sont concentrées sur la politique étrangère, les candidats ont largement fait état de leur point de vue sans vraiment tenir compte des questions qui leur étaient posées, et sont revenus à plusieurs reprises sur des thèmes de politique intérieure. Le modérateur du débat, Bob Schieffer (CBS News), a commencé par poser une question sur l’attentat de Benghazi, qui n’a pas vraiment eu de réponse immédiate, les deux candidats s’en tenant à une entrée en matière générale. Les candidats n’apparaissant jamais aussi « présidentiables » que lors qu’ils sont président, Barack Obama a souvent pris le dessus en mettant en cause l’expérience de Mitt Romney et son inconsistance. Il a aussi défendu son bilan en matière de sécurité. « Barack Obama a gagné la confrontation de lundi soir. Mitt Romney s’est toutefois posé en leader crédible lors de la série de débats », écrit The Atlantic.

Mitt Romney a mis en doute l’existence d’une stratégie claire de Barack Obama pour dissuader l’Iran d’acquérir une arme nucléaire. Il a mis en cause la Chine pour manipuler le cours de sa monnaie et pour voler la propriété intellectuelle américaine, accusant Barack Obama de ne pas avoir été suffisamment ferme.

Les deux candidats sont toujours très proches l’un de l’autre en termes d’intentions de vote telles que déterminées par les sondages. Mais Barack Obama reste en position d’emporter la majorité du Collège Electoral. Revoir les dernières prévisions de la Semaine.

Les Etats les plus cités ont été dans l’ordre l’Iran, Israël, la Chine et la Syrie. A noter que Cuba n’a été cité qu’une seule fois, par le modérateur, qui a rappelé la Crise des missiles. La France et le Royaume Uni n’ont été cités que fortuitement par Mitt Romney comme exemple de budget militaire. L’Amérique du Sud et l’Afrique Subsaharienne   (de même que l’Océanie et l’Antartique) n’ont pas été évoqués. Le mot d’Europe a été entendu sortant de la bouche de Barack Obama qui évoque en termes vagues la coopération militaire.

Commentaires fermés sur Le dernier débat présidentiel largement consacré au Proche-Orient

Classé dans 7 jours, 7 nuits

La carte de l’élection au Sénat


Le 6 novembre prochain auront lieu, en plus de la présidentielle, un grand nombre d’autres élections dans certains Etats: gouverneurs, représentants, sénateurs, et de nombreuses élections locales. Voici une carte du renouvellement du Sénat.

La Chambre des Etats compte 100 sénateurs élus pour six ans, soit deux par Etat. Tous les deux ans, un tiers du Sénat est renouvelé. Cette année, ce sont donc 33 sièges qui sont en jeu, dans 33 Etats. 10 sénateurs se retirent. 23 autres jouent leur réélection. Le Sénat actuel est composé de 51 démocrates, 47 républicains, et 2 indépendants qui siègent dans le Caucus (groupe) démocrate.

Commentaires fermés sur La carte de l’élection au Sénat

Classé dans 7 jours, 7 nuits

Les prévisions de la Semaine


Voici ce qu’on peut prévoir pour l’instant de la carte des Etats-Unis au soir du 6 novembre. Ce jour là, chaque Etat aura désigné ses Grands Electeurs selon le principe majoritaire: le parti qui reçoit la majorité absolue des voix reçoit tous les mandats de Grand Electeur (sauf au Maine et au Nebraska, qui les désignent avec une dose de « proportionnelle »). 538 Grands Electeurs composent le Collège Electoral. Pour être élu, ou réélu, il faut donc en obtenir 270.

Les 36 Etats dont le vote est (presque) sûr

On attend un vote républicain dans 22 Etats dans le Sud, le Southwest et le Midwest. Les Etats de la côte pacifique, et une bonne partie du Nord Est dans lesquelles les villes ont un poids déterminant, devraient voter démocrate, pour un total de 14 Etats. Ainsi, Barack Obama s’assurerait 202 Grands Electeurs, et Mitt Romney 169. Dans ce lot, on trouve, du coté républicain, le Missouri, bien que cet Etat avait voté deux fois Clinton (qui fût gouverneur de l’Etat voisin). Les marges y sont serrées. Du coté démocrate, on trouve bien sûr New York et la Californie, mais aussi nouvellement, sur beaucoup de cartes, le Nouveau-Mexique (en raison d’une évolution démographique, notamment). Je l’ai laissé dans la catégorie « plus ou moins sûr ».

Lire la suite

Commentaires fermés sur Les prévisions de la Semaine

Classé dans 7 jours, 7 nuits

Deuxième rencontre de la saison

Lors du deuxième débat présidentiel, la Semaine Américaine a mis en place un dispositif spécial qui consistait à prendre le pouls des vrais Américains lambda, sur le tronçon de transports publics le plus fréquenté du pays.

– Tu rentrais chez toi en train, quoi.

– Ouais.  Du coup vous êtes déjà au courant pour les « classeurs entiers de femmes« . Il me reste donc quelques considérants de sortie de vestiaire, qui ressemblent passablement à des commentaires sportifs, et pas seulement pour les métaphores. Lire la suite

Commentaires fermés sur Deuxième rencontre de la saison

Classé dans 7 jours, 7 nuits

Débat présidentiel: Mince, une journaliste!

Chaque candidat peut choisir de prendre des notes sur le papier de son choix, avec le stylo de son choix. Le fond de la scène sera identique derrière chacun des candidats. Chaque candidat aura droit à son propre personnel pour se maquiller. En plus des services secrets, il y aura un type à droite, et un type à gauche de la scène.

Le Memorandum of understanding, le MOU, conclu entre Romney for President et Obama for America a pour objet les débats présidentiels. Ce type de document sert en affaire et en diplomatie pour régler des détails sur les missiles balistiques ou l’abandon des réfugiés cubains dans les eaux territoriales des Cayman.  Alors la couleur des stylos…

A la veille du troisième des quatre débats, le document conclu entre Messieurs Obama et Romney vient pourtant d’être publié par TIME à la suite d’inquiétudes exprimées par les deux parties au sujet de la journaliste désignée par la Commission des débats, Candy Crowley. Lire la suite

Commentaires fermés sur Débat présidentiel: Mince, une journaliste!

Classé dans 7 jours, 7 nuits

L’attentat de Benghazi hante la campagne

Mitt Romney avait failli se griller définitivement en réagissant hâtivement aux événements du 11 septembre dernier à Benghazi. L’assaut du consulat américain par un groupe armé avait coûté la vie à quatre Américains, dont l’ambassadeur Chris Stevens. Mais désormais c’est la Maison Blanche qui est embarrassée par les révélations sur sa gestion de l’affaire. Les républicains espèrent en faire « un thème de campagne majeur ». Le 11 octobre, lors du débat entre « running mates« , la première question de Martha Raddatz, et les propos de Paul Ryan, ont mis Joe Biden sur la défensive. Lire la suite

Commentaires fermés sur L’attentat de Benghazi hante la campagne

Classé dans 7 jours, 7 nuits

#malarkey [məˈlärkē]

Jeudi 11 octobre, 20:58, 40ème rue ouest à Manhattan. Adossés à l’immense tour métallique du New York Times, les anciens locaux du New York Herald Tribune abritent l’école de journalisme de la City University of New York. Au sortir d’un séminaire, je m’arrête au troisième étage: la newsroom.

Une trentaine de jeunes gens alignés finissent leur sub devant leurs MacBook. Une quinzaine d’écrans  muraux diffusent l’image d’Anderson Cooper dont le mouvement de sourcils suffit à traduire la gravité du moment: le débat vice-présidentiel est sur le point de commencer, en live, sur CNN. Lire la suite

Commentaires fermés sur #malarkey [məˈlärkē]

Classé dans 7 jours, 7 nuits

Politique étrangère de Mitt Romney: le discours de l’école militaire de Virginie

Mitt Romney a livré lundi un discours détaillant son projet en politique étrangère, que vous pouvez lire ci-dessous traduit en intégralité. Sachez, avant de le lire que le discours a été jugé assez sévèrement par les commentateurs. On peut lire une aide à la lecture du New York Times, qui estime que « chaque paragraphe ou presque nécessite des précisions ». Les voici donc. A Slate, on considère que le discours fait partie des plus malhonêtes livrés par Mitt Romney.

Voilà. Je signale aussi que je vous ai épargné, à quelques reprises, les nombreuses reprises destinées de manière trop évidente aux durs de la feuille. Je me suis basé sur la transcription du Daily Beast.  Lire la suite

Commentaires fermés sur Politique étrangère de Mitt Romney: le discours de l’école militaire de Virginie

Classé dans 7 jours, 7 nuits

Le chômage baisse (chez les adultes blancs)

Employé du secteur de la construction - fontaine.Les républicains auraient voulu que ça n’arrive pas, et ils ont bien du mal à le cacher. Ce matin, le Bureau of Labor Statistics a annoncé une baisse du chômage qui, bien que modeste, devrait réjouir tout le monde. Le nombre de personnes en recherche d’emploi représente 7,8% de la population active, repassant une barre devenue symbolique de 8%. C’est le taux le plus bas de l’ère Obama. L’économie américaine compte un solde de 140 000 emplois en plus, essentiellement dans les secteurs de la santé, des transports et de la logistique. Ce sont les adultes blancs (7%) qui profitent le plus de cette baisse, alors que le taux de chômage des noirs (13.4%), des hispaniques (9,9%) et des jeunes (23,7%) reste pratiquement inchangé, annonce le Bureau.

Cette nouvelle a évacué le flots de commentaires sur le débat de mercredi, qui semblait ne jamais devoir s’arrêter. Et elle a tout de suite donné lieu à des interprétations diverses. L’ancien CEO de General Electric Jack Welsh met en cause la véracité de ces chiffres. Il a accusé « Chicago » (la campagne de Barack Obama) de les avoir fabriqués. Une possibilité exclue par des anciens de l’administration Bush cités par Politico. Jack Welsh a, dans la journée, admis qu’il n’avait pas la preuve d’une quelconque corruption.

Photo: Employé du secteur de la construction. Portsmouth, New Hampshire © 2012 – loé

Commentaires fermés sur Le chômage baisse (chez les adultes blancs)

Classé dans 7 jours, 7 nuits

Retour au vestiaire

Donc, le superbowl de la politique, c’était hier. Mitt Romney l’a emporté sur Barack Obama. A mesure que la nuit s’éloigne à Denver, les analyses d’après-match se font un peu moins embuées. Je vous propose d’en parcourir quelques-unes.

Les occasions manquées: le New Yorker a produit quelques « brefs » coups de plumes, dont ce passage en revue des tirs de Romney qu’Obama aurait pu arrêter: Mitt a promis de couper les subsides de PBS, la chaîne publique. Sa deuxième proposition d’économie après l’Obamacare qui vaut cette référence désormais célèbre: « I like big bird, and actually I like you too (Jim) ». Big Bird? Dans la famille Sesame Street, demandez le truc en plumes jaunes. Jim, c’est le modérateur, vétéran de la chaîne et de sa News Hour dont la première version date de 1975. Barack Obama aurait pu mentionner, comme ça a vite été fait sur Twitter, que PBS avait une incidence budgétaire « modeste », de 0,012%. Le Magazine cite aussi l’absence, pendant le débat, de problématiques qui ont embarrassé Mitt Romney durant l’année qu’a déjà duré la campagne: la secrétaire de Warren Buffet, la vidéo des 47%, etc… Enfin, Barack Obama a étrangement suggéré que sur la sécurité sociale, Mitt Romney et lui avaient la même position. Plutôt curieux, stratégiquement parlant, étant donné que sur ce point, Mitt Romney a déjà fait des faux pas qui auraient pu servir.

Lire la suite

Commentaires fermés sur Retour au vestiaire

Classé dans 7 jours, 7 nuits

Mitt Romney repasse à l’attaque


« Barack l’a essoré! Il est à bout! » Mitt Romney n’a pas impressionné Anthony Spinelli. Volontaire dans l’équipe de campagne d’Obama à New Haven, ce quinquagénaire a organisé l’une des 4000 « Debate Watching Party » dans un bar latino de la périphérie de New Haven. Son enthousiasme n’est pas entamé. Pourtant, parmi les cinquante personnes présentes, les applaudissements ont été peu nombreux. Quelques grimaces s’échangent lorsqu’un Mitt Romney combattif accuse Barack Obama d’avoir passé deux ans à défendre l’Obamacare et coûté des emplois à l’économie américaine. A peine le débat terminé, les commentateurs déclarent la victoire de Mitt Romney. Il va sans doute reprendre quelques points à son adversaire dans les intentions de vote. Lire la suite

Commentaires fermés sur Mitt Romney repasse à l’attaque

Classé dans 7 jours, 7 nuits

Le premier débat va-t-il compter?

Suivez le débat en live sur CNN

Ce soir à Denver, c’est le coup d’envoi de la courte saison des débats. Préparé intensément depuis plusieurs jours, la première confrontation sera très importante pour Mitt Romney, plus que pour Barack Obama: le républicain doit inverser une tendance en sa défaveur depuis la fin des conventions, et qui s’est aggravée avec la vidéo dite des « 47% ». Les deux campagnes s’attachent à faire baisser les attentes qui pèsent sur leur candidat: les démocrates tentent de convaincre qu’Obama, brillant orateur, n’est pas très bon dans les débats, tandis que les républicains insistent sur la nouveauté que représente l’exercice pour Mitt Romney. La campagne durera encore quelques semaines, et demain le résultat sera sans doute sur-interprété.

Historiquement, de rares débats sont considérés comme ayant été des game changer, des moments où la tendance s’inverse. Mais c’est surtout pour de petites phrases symboliques qui placent après coup celui qui les a prononcé comme un winner, ou un looser. Le New York Times a indiqué les changements observés dans les sondages lors de tous les premiers débats depuis 1976. En 1980, Ronald Reagan a «gagné» son débat contre le président Carter avant de remporter l’élection. Mais l’économie était au plus mal et la crise des otages de l’ambassade américaine en Iran s’éternisait. A contrario, Bush’43 avait passé un mauvais quart d’heure contre John Kerry en 2004. Le cas de 2000 est bien sûr plus délicat: Bush, en retard, a réussi à inverser la tendance et était donné vainqueur dans les sondages suivant le débat. Il a ensuite remporté l’élection, mais avec une minorité du vote populaire.

Une version antérieure de cet article a été publié dans les quotidiens suisses L’Express, L’Impartial, Le Nouvelliste.

Commentaires fermés sur Le premier débat va-t-il compter?

Classé dans 7 jours, 7 nuits

Toujours plus O

Les sondages sont un peu les stéroïdes des analystes politiques: on s’en méfie, on sait qu’une campagne serait plus intéressante si on s’en passait, mais tout le monde les utilise. Cette semaine, ces sondages montrent un Mitt Romney distancé, mais pas suffisamment largué pour exclure un final au sprint.

Dans la caravane 2012, celui qui distribue la meilleure came, c’est Nate Silver, sur le blog FiveThirtyEight, du New York Times, que vous connaissez déjà si vous traînez par ici. Et son mélange maison estimait, le 28 septembre, l’issue du vote populaire à 319 grands électeurs pour Barack Obama contre 219 pour Mitt Romney (il en faut 270 pour être élu). Les chances de gagner s’établissent, pour notre dealer d’arithmétique, à 84% pour le Président. Pour ceux qui, comme moi, se sont demandé si les sondages réalisés 40 à 50 jours avant l’élection sont prédictifs, Nate Silver a vérifié: depuis 1936, dans 18 cas sur 19, les candidats qui menaient les principaux sondages dans cette période ont remporté l’élection (et, non, l’exception n’est pas Bush ’43).

Lire la suite

Commentaires fermés sur Toujours plus O

Classé dans 7 jours, 7 nuits

Vidéo pirate: 47% exploités à 100%

La vidéo des 47% sera sans aucun doute un élément central des récits qui seront écrits à propos de la campagne 2012. En apparence, elle l’a fait basculer. Le candidat républicain y fait en effet montre tout à la fois de mépris pour près de la moitié des Américains, d’une habileté politique limitée, et de compétences discutables en politique étrangère.

Faisons donc un tour rapide de ces questions en se rappelant, comme d’habitude, qu’en quarante jours, bien des calamités peuvent encore s’abattre sur les deux camps.

Le document est l’enregistrement en caméra cachée de l’intervention de Mitt Romney dans un diner visant à récolter des dons pour sa campagne. Il s’est tenu à Boca Raton, en Floride, le 17 mai 2012 dans la résidence d’un bailleur de fonds.

Digression: Boca Raton, petite ville du sud de la Floride est, dans la culture populaire, une villégiature de prédilection pour les familles mafieuses (Les Sopranos…). Mais la ville est aussi considérée comme la capitale mondiale du spam (c’est Bruce Springsteen qui l’a qualifiée ainsi, suite à différents faits divers). Et la passionnante série de Frontline consacrée à la crise financière, Money, Power and Wall Street révèle que c’est dans les piscines d’un hotel de Boca qu’ont été inventés les produits dérivés responsables de la crise des subprimes. Ça n’a rien à voir, mais c’est pour planter le décor. Fin de la digression. Lire la suite

Commentaires fermés sur Vidéo pirate: 47% exploités à 100%

Classé dans 7 jours, 7 nuits

Au diable les conventions

Rétrospectivement, la décision de délocaliser le QG de la Semaine Américaine en Géorgie était peut-être mal avisée. A part un comparatif raisonné des recettes traditionnelles de peach cobbler entre Savannah et Charleston et un résumé de la carrière de Newt Gingrich en brèves de comptoir, cette translation momentanée n’a pas eu d’effet bénéfique sur le contenu de la Semaine. Donc, retour à New Haven et pour commencer, petit rappel. Lire la suite

Commentaires fermés sur Au diable les conventions

Classé dans 7 jours, 7 nuits

La clé de l’élection, c’est l’emploi. Ou autre chose.

L’explication la mieux ancrée dans les médias américains, ou dit autrement, le cliché le plus tenace, c’est que l’état de l’économie est le paramètre dominant du destin de la présidence. C’est peut-être vrai. La sécurité économique de la classe moyenne aux Etats-Unis a dégringolé après la crise des subprimes: jusqu’à 12% de chômage, de nouveaux emplois moins bien payés que ceux qui ont disparu, des quartiers entiers vidés de leurs habitants, et des millions de propriétaires qui vivent dans un bien qui ne vaut plus rien.

Mais estimer l’impact de cette économie souffrante dans l’élection semble difficile. Certes, quantité de sondages sur les préoccupations des Américains mettent l’économie en tête des paramètres qui vont les décider pour un camp ou un autre. Cependant, la campagne Romney semble avoir des difficultés à lier l’administration Obama à la stagnation économique, malgré un déluge continu de publicités consacrées à cette question dans les dix Etats qui compteront en novembre. Globalement, Obama reste en tête des sondages (la plupart du temps avec une avance inférieure à la marge d’erreur), et jouis d’un niveau de popularité supérieur au taux d’approbation de sa politique.

La stratégie de Barack Obama est, elle, tiraillée entre la nécessité de démontrer que tout ne va pas mal, et la possibilité d’imputer à un Congrès oppositionnel le « retard » dans les réformes qui auraient permis d’espérer une croissance soutenue (infrastructures, fiscalité, éducation).

Dès lors, les chiffres mensuels du chômage global, utilisés comme baromètre des chances de Barack Obama d’obtenir un nouveau mandat, paraissent un indicateur un peu décalé. La carte du chômage par Etat en juillet montre à quel point la situation des Etats-Unis n’est pas homogène. Le taux de chômage varie du simple au quadruple: il est de 3% dans le Dakota du Nord, qui connaît un boom pétrolier, et de 12% au Nevada. Certains des Etats les plus atteints sont gouvernés par les démocrates (Californie, New York), mais ce n’est pas le cas dans le sud est, également fortement touché. La situation est d’ailleurs si complexe qu’au sein du parti républicain, certains cercles se sont inquiétés du fait d’imputer trop de responsabilités (ou de mérites) à Barack Obama dans une économie qui va, par certains aspects et dans certains coins du pays, mieux qu’il y a quatre ans.

Chômage dans quelques Swing States: du pic de la crise à aujourd’hui

  • Ohio – janvier 2010: 10.6% – juillet 2012: 7.2%
  • Floride – février 2010: 11.4% – juillet 2012: 8.8%
  • Pennsylvanie – avril 2010: 8.6% – juillet 2012: 7.9%
  • Colorado – mars 2010: 9% – juillet 2012: 8.3%

Commentaires fermés sur La clé de l’élection, c’est l’emploi. Ou autre chose.

Classé dans 7 jours, 7 nuits

Campagne sur le Net – I. des réseaux sociaux à sens unique?

Pratiquement inusités il y a quatre ans, les médias sociaux sont désormais massivement investis par les républicains et les démocrates en campagne pour la Maison Blanche. Mais les partis les utilisent surtout pour délivrer leur message, et peu pour interagir avec le public. C’est ce qui ressort d’une étude publiée par le Pew Research Center’s Project for Excellence in Journalism.

Après sa campagne novatrice de 2008 qui faisait d’Internet un outil majeur pour financer et mobiliser le mouvement qui l’a porté à la Maison Blanche, Barack Obama a conservé en 2012 son avantage numérique. L’étude montre qu’il publie quatre fois plus que son rival, et que ses « posts » (Sites web, Twitter, Facebook, YouTube…) donnent lieu à des réactions (vues, commentaires et partage) deux fois plus nombreuses. Obama et sa campagne ont twitté 29 fois par jour durant la période concernée, alors que Mitt Romney n’a publié qu’un tweet en moyenne.

En théorie, leur maîtrise des médias sociaux devrait permettre aux deux camps de s’engager dans des discussions substantielles. Pourtant, « les candidats font très peu usage de l’aspect social des médias sociaux », constatent les chercheurs. Lire la suite

Commentaires fermés sur Campagne sur le Net – I. des réseaux sociaux à sens unique?

Classé dans 7 jours, 7 nuits

L’impromptu du Missouri

Le représentant républicain du Missouri et candidat au Sénat Todd Akin a donc réussi, à son corps défendant, là où les démocrates avaient échoué: porter la campagne sur un autre sujet que l’économie. Dimanche, il a estimé que les « véritables viols » étaient « rarement suivis d’une grossesse » parce que « le corps de la femme avait les moyens de s’en prémunir ». Malgré le retrait du Missouri de gros financiers républicains, et de nombreux appels à renoncer à sa candidature, il ne s’est pas retiré. Et mercredi dans la journée, il  faisait encore la Une d’une bonne partie de la presse en ligne.

C’est ennuyeux pour Mitt Romney, car son effort pour centrer la campagne sur les questions économiques est perturbé. Le chalenger républicain vise ce qui constitue le talon d’Achille de Barack Obama: le chômage persistant et la croissance économique faible. Mais en restant concentré sur l’économie, il cherche aussi à se cantonner dans un répertoire au sujet duquel les républicains semblent moins divisés entre eux que sur les questions de société comme l’avortement, les droits civils, etc. Lire la suite

Commentaires fermés sur L’impromptu du Missouri

Classé dans 7 jours, 7 nuits

Cuba empêchera-t-elle Isaac de noyer les républicains?

(mise à jour) Lundi débutera à Tampa, Floride, la Convention républicaine qui doit officialiser la candidature de Mitt Romney et Paul Ryan à la Maison Blanche. Situé sur la côte ouest de la Floride, le coin est potentiellement vulnérable aux intempéries, en pleine saison des ouragans. Les préparatifs battent leur plein. Et du côté de la logistique, c’est le temps qui est suivi de près. Un avion vient de décoller, mardi pour aller observer de près les formations nuageuses atlantiques. Les modèles météorologiques utilisés permettent d’envisager que selon certaines circonstances, les formations d’ores et déjà repérées pourraient se transformer en tempêtes tropicales, voire en ouragan. Dans cette hypothèse, la calamité serait baptisée Isaac. Un ouragan sur Tampa pourrait donner lieu à une montée des eaux de près de 10 mètres. Mais pas de panique! Le scénario a très peu de chances de se produire, selon les climatologues interrogés par Politico, notamment parce que si l’Océan donnait naissance à Isaac, celui-ci pourrait se disloquer sur les îles qui se trouvent sur son chemin. « On pourrait se trouver dans la situation où Cuba sauve les républicains d’un gros mal de tête », conclut le spécialiste interrogé.

Cette semaine, les conservateurs sont déjà aux prises avec la tempête déclenchée par le représentant et candidat au Sénat Todd Akin, du Missouri, qui s’est montré peu informé et très inconvenant en s’exprimant sur la problématique du viol et de la grossesse. Il ne manquerait plus que le ciel ne leur tombe sur la tête.

A consulter également

  • La surveillance des ouragans sur le Weather Channel. En fin de semaine, les autorités de Floride et l’organisation de la Convention s’est dite prête à déplacer la Convention ou à la tenir sur Internet en cas de nécessité. Les Républicains n’ont cependant pas dévoilé le détail de leur plan B.
Photo: LDD – L’ouragan Isabel, photographié en 2003 depuis l’ISS (Wikipedia

Commentaires fermés sur Cuba empêchera-t-elle Isaac de noyer les républicains?

Classé dans 7 jours, 7 nuits

Une question locale d’intérêt national: Cuba

En Floride, il y a des vieux, et des Cubains. Paul Ryan qui vient d’être choisi par Mitt Romney comme vice-président peut-il aider le mormon terne à gagner le Sunshine State? C’est en cherchant la réponse à cette question qu’un journaliste local a fait réapparaitre une vieille peau de banane de manière inattendue. Lire la suite

Commentaires fermés sur Une question locale d’intérêt national: Cuba

Classé dans 7 jours, 7 nuits

Un débat présidentiel confié à une femme

Ça n’était plus arrivé depuis 20 ans. L’un des trois débats présidentiels sera dirigé par une femme, Candy Crowley, qui est aux commandes de State of the Union, émission hebdomadaire d’actualité politique sur CNN. Il s’agit du débat qui se tiendra le 16 octobre sur Long Island sous la forme d’une assemblée, avec les questions d’un public de votants indécis (L’agenda des débats).

La Commission des débats présidentiels a révélé lundi 13 août la liste des présentateurs qui se partageront les trois débats présidentiels et le débat « vice-présidentiel ». Le communiqué ne précise pas si la décision d’y inclure l’anchor de CNN avait été influencée par la récente pétition de trois collégiennes du New Jersey. Elles ont récolté plus de 180’000 signatures en faveur de la présence de femmes dans la liste des présentateurs. Ce sont des femmes qui ont animé le débat « vice-présidentiel » en 2004 et 2008, mais les débats présidentiels n’ont plus été dirigés par des femmes depuis 1992, rappelle NPR qui s’est entretenu avec les trois jeunes femmes. Elles ont revendiqué leur victoire et exprimé leur reconnaissance à leurs soutiens, parmi lesquels des  élues Carole Simpson, la dernière femme a avoir tenu ce rôle.

A lire également

Commentaires fermés sur Un débat présidentiel confié à une femme

Classé dans 7 jours, 7 nuits

Mitt Romney présente Paul Ryan comme vice-président

Aujourd’hui à 9 heures (15 heures CET), Mitt Romney annoncera officiellement le choix de son vice président. Politico, le New York Times et Associated press ont annoncé avec des  degrés de certitudes variables aux environs de 1 heure qu’il s’agissait de Paul Ryan, représentant du Wisconsin de 42 ans, entré au Congrès en 1999 à l’âge de 28 ans. (Politico confirme la nouvelle sur la foi de sources anonymes à 2:00; à la même heure, le Washington Post reste prudent, ne pouvant confirmer la nouvelle.) L’application Mitt’s VP, distribuée depuis la semaine dernière et téléchargée environ 200 000 fois, reste muette.

Voix conservatrice écoutée dans le domaine de la politique économique et fiscale, il dirige le comité du Budget de la Chambre des représentants. Sa proposition de budget pour 2012 envisage 5 billions de dollars de coupes dans la décennie, et sa remise en cause de medicare constituerait un changement de cap de la politique américaine en matière sociale perçu comme radical. Il a aussi voté en faveur des plans de relance pour l’automobile et le plan de sauvetage de Wall Street. 

Photo: Portrait officiel du Congrè

Commentaires fermés sur Mitt Romney présente Paul Ryan comme vice-président

Classé dans 7 jours, 7 nuits

Localement, les intentions de vote des femmes maintiennent Obama en tête

Quinnipiac Polling Institute, Hamden, CT © 2012 – loé

Condoleezza Rice, première secrétaire d’Etat afro-américaine; Susana Martinez, première hispanique à devenir gouverneur d’un Etat (le Nouveau-Mexique); Nikki Haley, première femme à gouverner la Caroline du Sud, et la plus jeune de son rang actuellement en exercice: bon nombre de femmes politiques de premier plan s’exprimeront lors de la Convention républicaine de Tampa en Floride, dès le 27 août. Ces interventions seront très suivies, mais ne suffiront sans doute pas à changer une préférence historique des femmes pour le parti démocrate, et des craintes qu’un Mitt Romney président pourrait entrainer un recul en matière de droit à l’avortement et de politique de santé.

Ainsi, le document livré le 8 août par le Quinnipiac Polling Institute et analysé par le New York Times, montre que le Président pourrait remporter le Wisconsin, qu’il a gagné en 2008 mais qui a régulièrement voté républicain depuis (jusqu’au combat lors de la tentative de recall du Gouverneur Scott Walker). L’institut crédite Barack Obama de 51% d’intentions de vote, contre 45% pour Mitt Romney.

En Virginie, le Président est à 49%, le Candidat à 45%. Et au Colorado, Mitt Romney est annoncé à 50%, et Barack Obama à 45%, alors que c’est lui qui avait remporté l’Etat en 2008. Or, Barack Obama est toujours donné perdant auprès des hommes blancs au niveau national.

Mais il doit son avance dans deux Etats clé, et un retard limité dans le Colorado, notamment, à la différence d’intention de vote entre homme et femmes: Barack Obama est en avance auprès de l’électorat féminin, de 8 points dans le Colorado (51 à 43), de 14 points en Virginie (54 à 40), et de 25 points au Wisconsin (59 à 36).

Globalement, la course reste très serrée. Dans la plupart des Etats, en raison de pourcentages d’intention de vote proches, la plupart des groupes mis en exergue par les sondages (les femmes, les minorités, les indépendants, etc.) sont susceptibles de se voir attribuer une importance déterminante dans l’issue du scrutin.

A lire également:

Commentaires fermés sur Localement, les intentions de vote des femmes maintiennent Obama en tête

Classé dans 7 jours, 7 nuits, Documents

Mitt Romney pourrait révéler le choix de sa vice-présidence cette semaine

Maïs en solde, Diet Coke sans caféine, Diet Pepsi arôme cerise, yogourt grec… Mitt Romney a fait les courses, lundi, à un mile (1,6 km) de sa maison de vacances du New Hampshire. Pourquoi le sait-on? Parce que ses faits et gestes sont désormais minutieusement décryptés: d’aucuns espèrent y trouver des indices sur la question qui agite tous les political junkies: qui présentera-t-il pour lui servir de vice-président potentiel? Rob Portman, Bobby Jindal, Kelly Ayotte, Marco Rubio, Paul Rayan, aucun de ceux-ci? L’annonce pourrait être faite cette semaine. Mitt Romney s’apprête en effet à partir pour un nouveau bus tour qui doit se terminer en Floride. Le tout-Washington a donc téléchargé son appli Mitt’s VP, sensée franchir une nouvelle étape dans la maîtrise des nouvelles technologies politiques, alors que Barack Obama avait annoncé son vice-président par SMS en 2008. Un petit jeu qui entrera dans l’histoire… si jamais un geek se mettait en tête d’écrire un livre d’histoire.

Même si les équipes de campagne cherchent à tout prix à maîtriser leur communication, en 2008, l’activité intense sur les notices wikipédia des  VP potentiels avait servi d’indice (donc cette année, le site est surveillé…). En 2004, c’est un mécano qui avait vendu la mèche, constatant que l’avion de Kerry était entrain de se voir ajouter un « Edwards » sur le fuselage.

Lire la suite

Commentaires fermés sur Mitt Romney pourrait révéler le choix de sa vice-présidence cette semaine

Classé dans 7 jours, 7 nuits

Vice-président de Romney: il y a une application rien que pour ça

Alors que prend fin le voyage laborieux de Mitt Romney à l’étranger, son équipe de campagne vient de livrer Mitt’s VP, l’application qui vous permettra d’apprendre qui sera le co-listier de Mitt Romney « avant tout le monde » (moins tous ceux qui ont téléchargé l’application).

Une fois installée, l’appli nécessite bien sûr d’autoriser les alertes, puis de s’inscrire en partageant ses informations ou son profil Facebook.

Il reste moins d’un mois jusqu’à la convention, c’est donc dans ce laps de temps que Mitt Romney va annoncer son vice-président. L’application offre un accès agréable aux autres moyens de communication de la campagne, dont Facebook et Twitter.

Mais comment éviter que les spéculations de plus en plus précises ne tuent le suspens? Au moment de l’annonce historique de la candidature de Joe Biden comme vice-président de Barack Obama, faite par SMS à leurs supporters, la nouvelle avait déjà largement filtré. Cette fois, au mieux, n’importe lequel des réseaux de News que vous avez déjà installé sur votre téléphone pourra lancer sa propre alerte dans les secondes qui suivent, et il y a de fortes chances que les gens normaux, qui laissent de temps à autre leur téléphone silencieux dans leur poche, ne reçoivent en fait jamais la news avant les lecteurs de CNN, Politico, Huff, NYT, ou n’importe quel autre média national. A supposer bien sûr, que la nouvelle ne filtre pas avant. Dure, la vie numérique.

Commentaires fermés sur Vice-président de Romney: il y a une application rien que pour ça

Classé dans 7 jours, 7 nuits

Mitt Romney achève sa tournée internationale

Mitt Romney devait revenir en homme d’Etat, mais son voyage a provoqué une certaine perplexité. Sur le plan domestique, pourtant, il n’est pas certain qu’il en souffre beaucoup. Car il revient avec de l’argent et une théorie économique qui va plaire à beaucoup de conservateurs.  Lire la suite

Commentaires fermés sur Mitt Romney achève sa tournée internationale

Classé dans 7 jours, 7 nuits

Débats présidentiels annoncés

Dans le mois précédent les élections, les 3, 16 et 22 octobre, Mitt Romney et Barack Obama s’affronteront lors de trois débats télévisés, dont l’un aura la forme d’un town hall meeting, c’est à dire d’une rencontre municipale, avec, donc, des questions posées par le public. Celui-ci sera composé de votants indécis sélectionnés par l’institut de sondages Gallup (et par le FBI aussi).

Un quatrième débat est prévu le 11 octobre entre le Vice Président Joe Biden et l’invité mystère de Mitt Romney.

Les débats doivent durer une heure et demi entre 9 heures et 10 heures 30 ET. Ils seront donc diffusés en Europe sur CNN entre 3 heures et 4 heures 30.

Pour vous faire patienter… archives! Voilà le troisième et dernier débat entre les sénateurs Obama et McCain, en 2008

Commentaires fermés sur Débats présidentiels annoncés

Classé dans 7 jours, 7 nuits

Mitt Romney revient évangéliser l’Europe

Quel candidat-président n’a-t-il pas été accusé d’inexpérience internationale? Le jeune sénateur Obama, le Texan sans passeport, le saxophoniste de Little Rock:  ils y ont tous eu droit. Le contraste est évidemment plus fort pour ceux qui s’attaquent à un candidat sortant. C’est aussi vrai  pour Mitt Romney: le premier président Afroaméricain et prix Nobel de la paix, flanqué de sa secrétaire d’Etat recordwoman du monde de kilomètre diplomatique ne seront pas faciles à faire oublier sur la scène internationale.

S’il est peu probable que les affaires étrangères soient déterminantes dans une élection qui se joue essentiellement autour de l’économie, de conjonctures locales et du bilan du sortant, une virée dans le « rest of the world » ne semble plus, pour autant, facultative. Barack Obama avait surpris les commentateurs lors de sa tournée européenne d’il y a quatre ans, au plus chaud de la campagne, mais son discours de Berlin n’a pas été oublié, rappelle Foreign Policy.

Mitt Romney, qui était venu en Europe dans sa jeunesse pour son église devra donc prouver qu’il est aussi crédible en leader du Free World que dans la position du missionnaire.

Nouvelle discipline: le saute-euro

Première étape: Londres, où il va retrouver le « petit » monde olympique, rencontrer des membres du gouvernement britannique et de l’opposition, et certainement se livrer à quelques photo-ops avec des membres de gouvernements étrangers présents lors de la cérémonie d’ouverture des jeux.  Ensuite, c’est le grand saut vers l’Europe continentale, direction: la Pologne. Wait, WHAT? Lire la suite

Commentaires fermés sur Mitt Romney revient évangéliser l’Europe

Classé dans 7 jours, 7 nuits

Un nouveau massacre

New Haven Green © loé 2012

Barack Obama était allé en Floride pour convaincre les ainés que Mitt Romney en veut à leur couverture maladie. Après le massacre de cette nuit au Colorado, la campagne a pris une tournure un peu différente. Les diatribes ont fait provisoirement la place aux messages de sympathie. Les drapeaux sont mis en berne. Des bilans pas encore définitifs et parfois contradictoires font état d’une douzaine de morts et d’une cinquantaine de blessés. Peut-on continuer à faire campagne dans ces conditions, et si oui, le message doit-il changer, s’interroge le New York Times.

L’équipe de Barack Obama a retiré tôt ce matin les publicités négatives à l’encontre de son concurrent dans l’Etat du Colorado. Mitt Romney a fait de même un peu plus tard, et les superPAC ont suivi. Le chef de la minorité du Sénat a annulé une conférence de presse et plusieurs événements de campagne pour le Congrès ont été annulés. 

Le président a remplacé son premier discours de campagne par un message à propos de la tuerie « Il y aura d’autres jours pour faire de la politique » a-t-il dit. Il est ensuite rentré à Washington, annulant la fin de son voyage de Floride. Interrogé sur la position du Président à propos des armes à feu, le porte-parole de la Maison Blanche, Jay Carney a affirmé que « le président continue à estimer nécessaire des mesures de bon sens qui protègent les droits garantis par le second amendement, tout en assurant que ceux qui ne devraient pas porter d’armes selon les lois en vigueur ne puisse pas y avoir accès ».

Tôt ce matin, le maire de New York Michael Bloomberg a plaidé en faveur d’un plus grand contrôle des armes et appelé les deux candidats à se prononcer sur la question: « Les mots sont sympathiques, mais ils doivent faire plus que consoler les victimes. C’est un problème dans tout le pays et il est temps de faire quelque chose de concret », a dit le maire.

L’Etat du Colorado connaît une législation sur les armes très peu restrictive. La « Brady campaign to prevent gun violence« , l’une des organisations militant pour le contrôle des armes, évalue les lois locales en matière de possession et de circulation des armes, et de la protection des enfants. Sur 100 points possibles, l’Etat le plus restrictif, la Californie, en obtient 81, les plus permissifs moins de 10. Le score du Colorado, déjà théâtre de l’une des pires tueries par armes à feu en 1999, reste parmi les Etats les plus laxistes avec 15 points. La tragédie avait donné lieu à quelques nouvelles lois dans certains Etats, mais si un débat a eu lieu au niveau national, il avait été suivi de très peu d’effets, rappelle ce journaliste du Time.

Commentaires fermés sur Un nouveau massacre

Classé dans 7 jours, 7 nuits

Combien les impôts coûteront-ils à Mitt Romney?

Même les appels de son camp n’y changent rien: Mitt Romney ne veut pas publier ses déclarations d’impôt. Une tradition que son propre père, George Romney, avait pourtant inaugurée lors des primaires républicaines de 1968.  Mitt Romney a réaffirmé hier son refus de mettre cartes sur table. Ces cachoteries passent mal. En 2008, il avait livré 23 ans de son histoire fiscale au candidat John Mc Cain, qui a finalement rejeté sa candidature comme vice-président au profit de Sarah Palin. Le candidat défait de 2008 a donc tout naturellement dû écarter le soupçon d’avoir choisi la fantasque Alaskienne à la place de Romney en raison d’un problème fiscal. « J’ai choisi Sarah Palin parce qu’elle était la meilleure », a dit en substance Mc Cain. Quand on connait comment la campagne McCain/Palin a tourné, on ne peut pas dire que le coup de pouce soit généreux. Le sénateur d’Arizona a toutefois précisé par la suite qu’il n’y avait rien de problématique dans les papiers de Mitt Romney. Lire la suite

Commentaires fermés sur Combien les impôts coûteront-ils à Mitt Romney?

Classé dans 7 jours, 7 nuits

Ils ne vont pas chanter tout l’été, si?

Il est souvent reconnu que Barack Obama a élevé le niveau du débat politique aux Etats-Unis avec des campagnes mobilisatrices, intelligentes et innovantes. Mais les tirs en rase motte ne viennent pas toujours de l’équipe adverse.  Ainsi le Président a-t-il tenté de tirer profit du fait que Mitt Romney chante comme une casserole.

Lire la suite

Commentaires fermés sur Ils ne vont pas chanter tout l’été, si?

Classé dans 7 jours, 7 nuits

Ce que vous avez peut-être manqué cette année

« What the hell kind of free world are you running? – I don’t know Abbey, the day hasn’t started yet » 

(La First Lady au Président, The West Wing, Privateers, 2003)

Rhode Island © loé 2012

Il y un an, je débutais ces notes de campagne pour mettre un peu d’ordre dans le tableau de l’Amérique que je commençais à dessiner. N’en déplaise aux poètes et aux grincheux, je ne vois pas grand-chose de mieux qu’une campagne présidentielle pour révéler l’âme d’un pays, la richesse d’une multitude de cultures, la complexité d’un gigantesque territoire.

La pauvreté sémantique des scuds que s’envoient parfois Chicago et Boston au plus chaud de la bataille pour Washington ne doit pas occulter le fait que ce pays, rouillé par 30 ans de désindustrialisation, musclé par des décennies de combats pour les droits civils; assommé par 10 ans de guerres contre le terrorisme et contre lui-même; transformé et en voie de l’être encore par la révolution de l’information, foudroyé par l’infarctus du système bancaire, ralenti par une économie du gras, du sucre, du pétrole et de la télé qui menace une part de ses enfants,ce pays, donc, reste le terreau de bien des ambitions humaines. Lire la suite

Commentaires fermés sur Ce que vous avez peut-être manqué cette année

Classé dans 7 jours, 7 nuits

La relecture, eau de javel des campagnes électorales ?

Petite lecture instructive à propos du derrière des news, dimanche dans le New York Times. Apparemment, c’est devenu la norme: plus aucune citation de l’entourage d’un candidat ne sort où que ce soit sans être relue par les attachés de presse concernés. Propos un peu forts, formules malhabiles, langage trop commun sont évacués par des équipes obsédées par la gaffe qui peut planter une campagne ou juste pourrir le week-end de tout un staff. Un travers courant à Washington (et à Lausanne, d’ailleurs, mais passons), même hors des périodes de campagne électorale. Bizarrement, l’auteur du papier a eu de la peine à mettre le doigt sur les conséquences qu’on peut craindre d’un tel phénomène: des coupes souvent mineures et inutiles, apparemment, d’après les rares journalistes qui acceptent d’en parler… anonymement.

Rançon de la chasse au buzz ou dérive d’une info aseptisée? Même des interviews enregistrés passent à la moulinette, apparemment. Mais ils ne seront peut-être pas perdus pour tout le monde. Cette histoire du Times m’a fait penser à un article du Nieman Lab, un blog sur l’avenir du journalisme de l’Université Harvard: l’article présente une nouvelle start-up qui récupère les vieux interviews de la presse écrite que les journalistes ont gardés sur cassette dans une vieille boîte à chaussure, après en avoir extrait les citations pour leur papier. Un vivier de trésors oubliés dans lesquels la voix de stars et d’Américains ordinaires revit sous la forme de documents sonores inédits. Il y aura peut-être des histoires à revisiter.

Commentaires fermés sur La relecture, eau de javel des campagnes électorales ?

Classé dans 7 jours, 7 nuits

Les affaires de Mitt Romney

Boston, Massachusetts, juin 2012 – © loé

Mitt Romney a grandi au Michigan. C’est en Utah qu’il s’est fait une réputation internationale, sauvant les JO d’hiver de Salt Lake City de la banqueroute, en 2002. Mais depuis longtemps, Mitt Romney, c’est Boston. Diplômé de Harvard, Université située dans la ville voisine de Cambridge, il a construit sa carrière politique au Massachusetts, dont il était gouverneur de 2003 à 2007. Son quartier général de campagne est situé dans un immeuble de bureau anonyme du North End.  Mais s’il a dominé la ville, c’est surtout du haut des 60 étages de la Hancock Tower, la plus haute tour de Nouvelle-Angleterre, qui abrite entre autre le géant du private equity Bain Capital. Il n’y a pas besoin de regarder longtemps la skyline de Boston pour comprendre où va se concentrer l’attention que le monde politique et les médias accordent à Mitt Romney. Lire la suite

Commentaires fermés sur Les affaires de Mitt Romney

Classé dans 7 jours, 7 nuits

Interrompre le président est-il raciste?

« Pourquoi favoriser les étrangers par rapport aux travailleurs américains? » Cette question a fait de celui qui l’a posée une célebrité. Neil Munro, reporter du blog conservateur Daily Caller a interrompu Barack Obama lors de son discours dans le Rose Garden, annonçant de nouvelles mesures en faveur des immigrés sans statut légal. Le Président l’a sèchement rembarré puis a terminé son discours. Il a ensuite déclaré vouloir répondre, non sans rappeler qu’il apprécierait que le reporter attende la fin de sa déclaration la prochaine fois. Le reporter s’est par la suite vaguement défendu par communiqué en indiquant qu’il pensait que Barack Obama, à ce moment là, avait fini de parler. Lire la suite

Commentaires fermés sur Interrompre le président est-il raciste?

Classé dans 7 jours, 7 nuits

Mauvaise semaine pour Barack Obama

© loé 2012

Pour la première fois depuis 2007 Barack Obama a du céder sa place de fundraiser en chef. Au mois de mai, Mitt Romney a reçu 76,8 millions de dollars, et le Président 60. Les deux campagnes ont fait grand cas du changement en tête de la course au fric. Les uns plastronnent, les autres appellent à l’aide. Plusieurs e-mails que chacun des camps envoient à leurs supporters ont repris cette même information.

Mais comme d’habitude, le clapot des petites phrases se mêle à la houle politique. Difficile de voir le sens du courant. « Private sector is doing just fine »: cette remarque, prononcée par le Président lors de sa conférence de presse du 8 juin, est très abondamment commentée. L’intervention avait notamment pour objet d’encourager le Congrès à légiférer pour permettre aux Etats d’engager des profs et des pompiers, car le taux de chômage reste haut notamment en raison des difficultés du secteur public. D’autre part, les difficultés de l’Europe, premier partenaire commercial des Etats-Unis, continue à menacer le peu de progrès réalisés.

La citation a été reprise dans son sens général et hors contexte, qui permet de renvoyer au Président le coté « out of touch » dont il aime affubler Mitt Romney. Mais la navigation dans ce genre d’eaux s’avère perilleuse: le refrain sur les difficultés de l’éonomie colle assez mal avec la fortune affichée de Romney et de ses gros contributeurs. Barack Obama a tout de même du préciser sa pensée.

Commentaires fermés sur Mauvaise semaine pour Barack Obama

Classé dans 7 jours, 7 nuits

La Maison Blanche a-t-elle des fuites?

The White House

Washington, Maison Blanche, nov. 2011 – © loé

La Kill list de Barack Obama, l’extension de l’usage des drônes au Yemen et dans la corne de l’Afrique, ou encore les cyber-attaques contre le programme nucléaire iranien. Ces révélations récentes des médias américains ont fait irruption dans la campagne alors que le sénateur et ancien adversaire de Barack Obama John McCain a directement accusé la Maison Blanche d’être à l’origine des fuites concernant ces programmes secrets. Une commission du Sénat a débuté une enquête. Interrogés sur CNN, le républicain Mike Rogers, président de la commission concernée de la Chambre des Représentants, a promis qu’il irait jusqu’à la Maison Blanche, si nécessaire, pour débusquer les auteurs des fuites et les jeter en prison.  Lire la suite

Commentaires fermés sur La Maison Blanche a-t-elle des fuites?

Classé dans 7 jours, 7 nuits